vendredi 20 janvier 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Menace d’une grève à la SNTF de Constantine Abonnez-vous au flux RSS des articles

03 janv. 2017
14:26
0 commentaire Risque de perturbation des chemins de fer

La section syndicale «Traction» des agents de route de la SNTF de la région de Constantine organise aujourd’hui une assemblée générale des travailleurs pour décider du mouvement de protestation envisagé par les cheminots.

 

En effet, un malaise ronge les travailleurs depuis plusieurs mois et une plateforme de revendications a été déposée le 27 décembre dernier auprès du ministère des Transports, de la direction générale de la SNTF, de l'inspection du travail et de l'UGTA à travers laquelle, les  agents de route de la région de Constantine manifestent contre  la nouvelle grille de salaires des responsables de la SNTF. Cette plateforme de revendication porte essentiellement sur des questions salariales selon, le SG de la section syndicale. Une  dizaine de points  sont inscrits  également dont la révision à la hausse de la prime de traction à 100% (actuellement fixée à 8%), l'augmentation de la prime kilométrique, l'augmentation de la prime de risque à 15.000 dinars (fixée à 1.900 dinars), augmentation de la prime de conditions particulières de l'exploitation à 30% (attribuée présentement à hauteur de 6%), une révision à la hausse de la prime d'utilisation du téléphone à hauteur de 2.000 dinars contre les 250 dinars accordés pour le moment, ainsi que l'annulation de la prime de travail posté et son remplacement par une indemnité de service commandé plus conséquente à 50%.

 «Les cheminots sont en colère à la suite de l'augmentation vertigineuse des primes de responsabilité et indemnités de sujétion, octroyés aux responsables, alors que les agents de route qui triment durement n'ont pas été pris en compte», estiment les concernés. Ces derniers demandent  l'application immédiate et inconditionnelle de la classification des grades et la mise à niveau de tous les agents de route et ce dans le cadre de la révision de carrière des agents.  «Nous suivons la voie réglementaire pour avoir nos droits, mas si aucun écho positif ne nous parvient, les agents de route sont impatients d'user d'autres formes de revendication plus musclées» prévient le SG de la section syndicale Traction dépôt SMK

M.E.H

Sur le même sujet
23avril 2014

Béjaia La grève des travailleurs des impôts largement suivie

01avril 2013

Les travailleurs des finances gèlent leur grève Signature d’un protocole d’accord le 10 avril

13févr. 2013

Après trois semaines de grève Un nouveau déséquilibre financier guette l’ENIEM

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.