lundi 23 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le projet du tramway de Mostaganem à l’arrêt Abonnez-vous au flux RSS des articles

10 juin 2017
14:28
0 commentaire Corsan Isolux a déclaré faillite

Le projet de réalisation du tramway de Mostaganem est officiellement à l’arrêt depuis plusieurs semaines. En effet, l’entreprise espagnole chargée de sa réalisation a déposée le bilan. 

 

Il est utile de rappeler que le projet du tramway de Mostaganem qui porte sur la réalisation de deux lignes sur une distance globale dépassant 14 km, avec un total de 24 stations ainsi que quatre ouvrages d’art pour un coup avoisinant les 240 millions d’euros, a été confié au groupe franco-espagnol « Alstom » et « Corsan Isolux ». Le projet devait être opérationnel en 2016 puis la date de livraison a été prorogée au 15 janvier dernier, pour être finalement abandonné pour faillite du partenaire espagnol.

Finalement les autorités en charge du suivi du projet, ont, selon nos sources, fait la proposition de reprise du chantier à la société turque « Yapi Merkezi » l’entreprise ayant réalisée le tramway de Sidi Bel Abbès et actuellement en charge de celui de Sétif. Cependant, il a été demandé à l’entreprise turque qui n’a, selon nos informations, pas encore donné son accord, de reprendre totalement l’étude de réalisation du projet avant de procéder à la signature du contrat.

Pour rappel, le projet du tramway de Mostaganem comprend également la réalisation d’un centre de maintenance, un bloc administratif et un centre de contrôle et de pilotage. 25 wagons devaient être mis en exploitation lors de sa mise en service pour assurer un flux de 5.000 voyageurs par heure.  

Saou Boudjemâa

Sur le même sujet
25juin 2013

Pour 240 millions d’euros Le tramway de Mostaganem sera réalisé par un groupement franco-espagnol

13août 2012

Transport Des tramways pour neuf Wilayas

08oct. 2017

Le tramway de Mostaganem confié au groupe Cosider

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.