mercredi 17 octobre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Transport maritime de voyageurs entre les wilayas côtières
Le cahier des charges est en élaboration Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 févr. 2014
15:10
0 commentaire Ce moyen de transport sera ouvert au privé en 2015

Un cahier des charges pour l’exploitation des lignes de transports maritimes des voyageurs est en élaboration au niveau du département dirigé par Amar Ghoul. Ces lignes assureront le transport des voyageurs entre les wilayas côtières. Elles relieront Alger à Boumerdès du côté est de la capitale et vers Tipasa du côté ouest.

 

C’est dans un entretien accordé à L’Eco magazine que le ministre des Transports a abordé pour la première fois la question. En fait ledit projet avait été évoqué, il y a quelques années, mais l’idée a été vite abandonnée.

Sa remise sur la table obéit à la mise en pratique des recommandations qui ont sanctionné les assises des transports qui se sont déroulé les 2 et 3 décembre au Club des Pins. Un projet qui sera ouvert aux privés à partir de l’année prochaine.

Il vise à décongestionner la capitale du flux des véhicules qui circulent quotidiennement et qui provoquent des embouteillages, des retards, mais aussi des accidents. A telle enseigne que les usagers de la route appréhendent chaque jour le stress et l’énervement à l’idée de mettre une heure, voire plus pour rejoindre leur lieu de travail.

Selon le directeur des transports de la wilaya d’Alger, la première ligne maritime de voyageurs reliant le port d'Alger à celui de Tamentfoust (ex-Lapérouse) , actuellement à l'étude, doit entrer en service au cours de cette année.

« L'actualisation de l'étude du projet de la ligne de transport urbain maritime reliant le port d'Alger à Tamentfoust, dans la commune d'El Marsa, réalisée en 2003, sera achevée d'ici deux mois», a précisé ce responsable. L'étude initiale a été reprise pour redéfinir certains aspects du projet, « comme les stations intermédiaires et les investissements à réaliser en matière d'infrastructures, qui sont à la charge exclusive de l'État », a-t-il souligné.

M. Ouezzane a indiqué que l'itinéraire de ces dessertes maritimes débute au port d'Alger, passerait par les Sablette (Hussein Dey), en cours d'aménagement, Bordj El Kiffan, et enfin le port de  Tamenfoust.

Outre qu’il va décongestionner le trafic routier, ce mode de transport peut constituer un moyen de plaisance pour ceux qui vont l’emprunter. Cela leur permettre d’admirer de plus près la baie d’Alger, notamment à la tombée de la nuit. Troisième plus belle du monde après Rio de Janeiro et Venise.

F. Ababsa

Sur le même sujet
21mai 2014

La première ligne sera lancée au mois de juin prochain Le transport maritime urbain bientôt à Alger

23mars 2015

Transport maritime urbain Bientôt une filiale pour l'ENTMV

04août 2014

Transport maritime urbain Ouverture d’une première ligne

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.