mardi 22 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La SNTF espère un équilibre financier en 2023 Abonnez-vous au flux RSS des articles

22 janv. 2017
14:40
Diaporama : il y  a 3 images 0 commentaire M. Yacine Bendjabalah, DG de la SNTF

Le directeur général de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), Yacine Bendjabalah a indiqué que la société a entamé une stratégie pour diminuer les pertes sur le plan financier et atteindre l’équilibre d’ici 2023.  

 

«La SNTF subit des pertes financière depuis des années, toutefois, elles sont encours de diminution», a souligné Bendjabalah qui était l’invité de la radio ce matin. A titre d’exemple, il a indiqué que la société « a diminué sa perte de 6 milliards de dinars, en 2014 à 4 milliards en 2016, et elle vise à atteindre l’équilibre d’ici 2023. Pour cela, il a considéré que « la relance du transport de marchandises est vital pour la réalisation de bénéfice à la SNTF».  

Par ailleurs, le directeur général de la SNTF a souligné que les dernières intempéries qu’a connues le pays cette semaine ont perturbé un tiers du trafic ferroviaire sur le territoire national, mais ce n’est pas pour autant que la SNTF a annulé les départs. Il a précisé que suite à cette situation, la mobilisation des agents de la société a permis d’assurer tous les départs.

« Tous les wagons sont en cours de réhabilitation pour être prêts d’ici la fin de l’année pour offrir un service meilleurs, avec des moyens moderne, notamment pour les lignes à grandes distances reliant le Sud et l’Est de pays » a déclaré Bendjabalah. Selon lui, « la ligne de Béchar est la plus concernée par ce dispositif, vu la dégradation avancée des wagons».

Dans ce sens, le système autorail, touchera d’ici la fin de l’année toutes les lignes. «Nous avons acquis 17 autorails qui seront mis en service d’ici janvier 2018.»  Il a rappelé que la nouvelle ligne reliant Zeralda à Birtouta, qui est « une ligne moderne enregistre un record de voyageur dépassant la barre de 2 000 par jour. Une demande qui risque d’augmenter avec les nouvelles résidences qui s’installent dans la région Ouest de la capitale», a-t-il indiqué. Par ailleurs, Bendjabalah a confirmé que « le projet de la ligne entre Thenia et Tizi-Ouzou entrera en opération en avril prochain », comme annoncé par le ministre du secteur.  Un projet «qui a connu un retard de trois ans, ce qui est insupportable pour les voyageurs de la région», avait souligné le ministre. «Les essais débuteront en février» a-t-il ajouté. Cette ligne très attendue est «très stratégique pour nous, puisque, elle peut ramener jusqu'à 20% des passager supplémentaire pour la société» a estimé le Bendjabalah. Ce dernier a signalé aussi que la société se prépare sur tous les plans « formations et équipements pour la réception de nouvelles lignes ».

D’autres projets sont encours de lancement, et qui lient les grandes usines aux ports à l’instar de celui entre El Hadjar, la mine d’El Ouenza et le port d’Annaba, et celui de Bellara au port de Djendjen a encore expliqué le directeur de la SNTF. 

S’agissant du mode de paiement électronique lancé récemment suite à la convention signée avec la Banque nationale d’Algérie pour la fourniture des TPE, le Dg de la SNTF a indiqué que «ce genre de paiement est généralisé, et il sera étendu pour les détenteurs des cartes de paiement postales».

Par ailleurs, «la réservation et le paiement par internet sera lancé en février prochain. Nous sommes en phase de finalisation avec la Satim (Société d Automatisation des Transactions Interbancaires et de Monétique). Une application pour des solutions rapides est encours de négociations avec un opérateur téléphonique et sera bientôt.  

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
21mars 2017

Un train moderne en juillet prochain sur la ligne Bechar-Oran

10sept. 2012

Plan d’investissements de la SNTF 127 milliards de dinars à l’horizon 2015

17avril 2017

Réception prochaine de 3 nouvelles lignes ferroviaires

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.