lundi 20 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La nouvelle aérogare d’Alger réceptionnée fin 2018 Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 févr. 2017
15:08
0 commentaire Boudjemaâ Talaï, ministre des Travaux publics et des transports.

Les travaux de la nouvelle aérogare de l'Aéroport d'Alger se déroulent selon l'agenda tracé et il sera délivré dans les délais, c'est ce qu'a déclaré, aujourd’hui à Alger, le ministre des Travaux publics et des transports, Boudjemaâ Talaï. 

 

Le ministre, qui s’exprimait dans un point de presse, à l’issue d’une visite d’inspection et de travail au niveau de plusieurs structures en cours de réalisation dans l'aéroport international d'Alger, a fait savoir que « la future infrastructure d’une capacité de 11 millions de passagers par an et, conforme aux standards internationaux, sera réceptionnée fin 2018 ».

Le ministre a souligné que «la nouvelle aérogare d’Alger sera le point de jonction entre l’Afrique et l’Europe. Elle sera dotée de toutes les infrastructures d’accompagnement, en catering, en fret et en hébergement, ce qui lui permettra d’être conforme aux standards internationaux». Cet édifice jouera, souligne le ministre, un rôle important dans l’accueil et le transfert des passager du continent africain vers l’Europe et pareil pour les autres destinations.

La nouvelle zone passagère dénommée «Aérogare Ouest» d'une capacité de 11 millions de passagers coûtera 74 milliards de dinars, selon les explications des responsables de chantiers, dans un point de situation fait à l'adresse du ministre. Ce dernier a précisé que le financement de ces projets est partagé entre l’entreprise de gestion des ports et le Trésor public.

Pour le train qui desservira l’aéroport, il sera opérationnel dès le mois de juillet de l’année prochaine, explique le ministre qui a écouté avec satisfaction les explications des responsables du projet en question. 

Concernant l’extension de la ligne El-Harrach-Bab Ezzouar-Aéroport de 7 stations, celle-ci devrait être mise en service en 2020, a précisé M. Talaï. Lors de ses explications au ministre du secteur, Issâad Mahieddine, cadre de Cosider et responsable du projet du Métro de l’aéroport, « Cosider a changé sa méthode de réalisation en TOP Down ». Cette méthode, explique-t-il, a permis d’économiser 1,5 milliards de dinars sur chaque station, soit environ 10, 5 milliards de dinars sur les 7 stations de ce projet quant au taux d’avancement des travaux, il est situé autour de 35% selon le même responsable.  

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
12avril 2017

La nouvelle aérogare d'Alger réalisée à 70%

19févr. 2013

M. Tahar Allache l’a annoncé au forum d’un confrère Une nouvelle aérogare internationale pour l'aéroport d'Alger

10avril 2014

Augmentation du trafic à l'aéroport d'Alger 6 millions de passagers en 2013

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.