dimanche 25 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les cheminots, les travailleurs du métro et les pilotes d’Air Algérie étaient en grève
Grogne dans le secteur des Transports Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 mars 2014
17:10
0 commentaire La gare Agha à Alger

Les cheminots sont en grève depuis lundi, les travailleurs du métro d’Alger poursuivent leur débrayage qu’ils ont enclenché mardi et aujourd’hui c’est les pilotes de la compagnie aérienne nationale Air Algérie qui ont, à leur tour, observé un arrêt de travail de deux heures. Rien ne va dans le secteur des Transports. 

 

Les directions générales de la SNTF, d’Air Algérie ainsi que la direction de la RATP El Djazair sont confrontées à des mouvements de grève liés essentiellement à des revendications socioprofessionnelles.

Lors d’une virée à la gare ferroviaire d’Agha à Alger-centre, nous avons constaté sur place que cette dernière était déserte. Ni trains ni voyageurs. Les cheminots ne décolèrent pas après quatre jours de protestations.  Ils revendiquent un rappel de 36 mois qui représente le montant d’une revalorisation salariale décidée par la direction en 2010.

Les cheminots sont déterminés à poursuivre leur mouvement de grève jusqu’à ce que la DG de la SNTF signe «un engagement écrit pour débloquer la situation du conflit», a déclaré à L’Éconews Hakim Boumensour, un des représentants des cheminots rencontré à la gare Agha qui tenait à préciser que cette grève est observée à l’échelle nationale.

Selon lui, les cheminots n’exigent pas le payement de cet arriéré de salaires dans l’immédiat. La direction doit fixer les modalités de paiement, mais sans pour autant dépasser la date du 27 avril prochain. Ils exigent également à ce que la SNTF n’opère pas des ponctions sur les salaires des grévistes.

Un autre mouvement de grève est observé par les travailleurs du métro d’Alger.  Les grévistes exigent de la direction de la RATP El Djazair, l’augmentation des salaires et l’amélioration de leurs conditions de travail. Contrairement à la gare Agha où le trafic est complètement paralysé, les travailleurs du métro assurent un service minimum chaque 10 à 15 minutes, et ce, de 8h jusqu’à 20h.

Selon un responsable de la section syndicale des travailleurs, les représentants de ces travailleurs se sont réuni, hier avec la direction de la RATP El Djazair, et se sont convenu de tenir une deuxième réunion en présence des représentants de la fédération des transports de l’UGTA, de l’Inspection de travail et de l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA), pour étudier la situation et discuter des problèmes des travailleurs. EMA subit un préjudice de 5 millions de dinars pour chaque journée de grève, a-t-on expliqué.

La grogne a touché aussi le transport aérien. En effet, plusieurs voles ont été retardé, ce matin, à l’aéroport Houari-Boumediene d’Alger à cause d’un arrête de travail observé par les pilotes de la compagnie aérienne Air Algérie. 

Lahcene Brahmi

Sur le même sujet
05sept. 2013

Grève des conducteurs du tramway d’Alger Les protestataires exigent le départ des dirigeants

17avril 2016

Grève des cheminots à Constantine

11nov. 2014

Le train Oran-Alger bloqué à Chlef par des cheminots grévistes

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.