mercredi 22 mars 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Des voitures allemandes assemblées en Algérie Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 nov. 2016
19:18
0 commentaire 100 véhicules seront produits quotidiennement

Le ministre de l'Industrie et des Mines Abdessalam Bouchouareb a indiqué aujourd'hui à Alger que l'objectif des autorités est de fabriquer d'ici 2019, 500 000 unités, tous types confondus.

 

Lors de la cérémonie de signature d’un protocole d'accord entre le groupe Sovac et le groupe allemand Volkswagen, portant sur la réalisation d’une usine de montage de véhicules de la marque allemande Volkswagen, dans la zone industrielle de Sidi-Khatab, le ministre de l'Industrie et des Mines a souligné que l'Algérie deviendra une base mécanique solide d'ici quelques années, et ce, en améliorant le taux d'intégration de 15 à 40% et aller vers l'exportation.

M. Bouchouareb a tenu à encourager les sous-traitants intervenants dans la filière automobile, disant que des avantages et des exonérations fiscales seront accordés aux sous-traitants.

Le ministre a souligné que l'Allemagne est un partenaire stratégique de l'Algérie. Il a indiqué que les efforts consentis par les autorités algériennes pour le développement de la filière automobile, tout en rappelant que toutes les plates-forme mécaniques construites en Algerie durant les années 70 ont été fabriquées par les allemands.

Bouchouareb a insisté sur le fait que le groupe automobile allemand s'est engagé à transférer son savoir-faire à son collaborateur algérien. Pour le ministre la participation de Volkswagen à capital de cette usine n'est qu'une preuve de la bonne intension de sa part pour transférer les technologies de la construction automobile.

Pour sa part, Josèphe Baumert, vice-président exécutif du groupe Volkswagen, a indiqué que son groupe a décidé de participer à cet investissement, et ce, dans l'objectif de développer le partenariat. «Le montage est une conséquence logique pour le marché algérien. Le montage se fera aux mêmes standards européens», a-t-il dit avant d'ajouter que «nous allons qualifier et former les collaborateurs algériens sur le site de production aux normes et standards de internationaux». Pour lui, d'ici 2020, il sera question de produire 100 véhicules par jour.

Quant auP-DG de Sovac Algérie, Mourad Oulmi, a sollicité les mesures prises par les pouvoirs publics qui ont levé tous les obstacles, et ce, pour permettre à la réalisation des différents projets de l'automobile. Il dira que l'objectif de Volkswagen n'est pas seulement de satisfaire la demande du marché algérien mais plutôt aller vers l'exportation vers le continent africain et la région MENA.

Le directeur de Sovac s'est engagé à baisser de 20% les prix des véhicules produits en Algérie, tout en précisant que son entreprise allait encourager la production nationale. Pour lui, les négociations avec le groupe allemand qui ont duré plus d'une année ont abouti à ce que Volkswagen participe pour la première fois à un investissement privé sous la règle 51/49.

Les travaux de réalisation de l’usine en question seront prochainement lancés dans la zone industrielle de Sidi Khatab dans la wilaya de Relizane. Une assiette foncière de 150 hectares a été dégagée dans ce site pour abriter ce projet.

Le groupe Volkswagen Algérie compte atteindre une production de 100 000 véhicules de tourisme et utilitaires à l’image de Skoda, Octavia, Golf 7, Caddy, Ibezza. Une partie de la production sera destinée à l’exportation. Quelque 1.400 postes de travail seront créés dès la mise en service de l’usine prévue avant le mois d’avril 2017.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
08mars 2016

La production de Volkswagen en Algérie imminente

22févr. 2017

Le CPA finance Sovac à hauteur de 5 milliards de dinars

21févr. 2017

Les allemands invités à investir dans l’énergie renouvelable

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.