lundi 24 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Déficit en parkings et aires de stationnement Abonnez-vous au flux RSS des articles

05 juil. 2017
12:52
0 commentaire Les "parkingueurs" imposent leur diktat

Avec le lancement de la saison estivale et l'afflux massif de vacanciers venus des quatre coins du pays, Oran renoue avec les embouteillages et les problèmes de stationnement.  

 

En effet, Oran ne dispose que de 9 parkings réglementés disséminés à travers les différents quartiers de la ville et cédés en concession à des privés avec une capacité d'accueil de 1 123 places de stationnement. Mais les 9 aires de stationnement ne répondent même pas aux besoins des riverains et des passagers occasionnels alors que durant la saison estivale cela relève du parcours du combattant de garer son véhicule à El Bahia. C'est ainsi que l'on saura que le parking de Hai Akid Lotfi est doté d'une capacité de 283 véhicules, celui du jardin méditerranéen avec 150 places, celui d'El Menzah 150 places, celui mitoyen de la mosquée Ibn Badis avec seulement une trentaine de places, celui de Canastel avec 80 places et enfin l'aire de Sidi M'hamed n'accueille qu'une quarantaine de véhicules.  

En l'absence de dispositions réglementaires imposables à tous, les parkings sauvages et les aires de stationnement "improvisées" font désormais partie d'une situation qui perdure à Oran. Cette situation a fait que des jeunes, au vu et au su de tous, ont squatté les différentes artères de la ville et imposé finalement leur diktat aux visiteurs monnayant des places de stationnement à 100 dinars souvent payable à l'avance.

Saou Boudjemâa

Mots-clés
Sur le même sujet
14avril 2016

Mise en service d’un système d’automatisation du parking automobile de l'aéroport d’Oran

13juin 2016

Plus de 450 000 véhicules circulent à Alger aux heures de pointe

05juil. 2017

Aqua Palm Bikra : Un projet féérique en plein oasis

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.