dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La Gestion de l’hôtel Panoramic de Constantine: un dilemme Abonnez-vous au flux RSS des articles

16 mai 2016
13:13
0 commentaire Une rénovation qui a coûté près de 5 milliards de dinars.

Prévue initialement le 16 avril, l’inauguration de l’hôtel Panoramic  a été reportée et la date  d’ouverture de cet établissement n’a pas été encore fixée bien que les travaux de réhabilitation ont  pris fin il ya plusieurs mois.

 

Le problème de la gestion de cet hôtel balance encore entre l'Entreprise de gestion touristique de l'Est (EGT-Est) maître d’ouvrage principal  et le Marriott  qui devait gérer les deux hôtels de l’entreprise  publique  à savoir le « Panoramic » et « Cirta » après leurs luxueuses  rénovations.  Ce retard dans la définition de la gestion se situe entre l’EGT-EST et  la SIH (Société d’investissement hôtelier) qui est le maître d’ouvrage délégué.

A cet effet, Il est prévu l’intervention du ministre du Tourisme Amar Ghoul  en personne attendu ces jours-ci  à Constantine pour trouver une issue à cette situation de blocage  qui n’a que trop duré mettant en péril l’avenir d’une centaine de travailleurs contraints  à un chômage forcé.

Notons que l’hôtel  en question  a fait l’objet d’une importante opération de réhabilitation lancée dans le cadre de la manifestation "Constantine capitale 2015 de la culture arabe" pour un montant de 4,6 milliards de dinars.  La mise à niveau de cet établissement hôtelier classé 4 étoiles, a été confiée à une entreprise chinoise qui a respecté le style architectural moderne  de l’hôtel composé de 6 étages et comptant 72 chambres, 2 restaurants, des salons et une salle de conférences.

M.E.H

Sur le même sujet
16mai 2017

L'hôtel Cirta, classé "Distinctive Premium"

26juin 2016

La gestion de l’hôtel Panoramic confiée au Marriott

06nov. 2012

Pour la promotion du secteur du tourisme L’EGT-EST signe une convention avec l’ONAT

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.