vendredi 22 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

«L’Algérie a besoin d’infrastructures hôtelières» Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 janv. 2017
16:03
0 commentaire Youcef Aouchich, directeur général de NewSun Travel.

L’agence de voyage Arij Tours, en collaboration avec l'agence HTS et NewSun Travel organisent du 17 au 23 janvier une caravane médiatique vers l’ile de Djerba en Tunisie. Dans cet entretien, Youcef Aouchiche, directeur général de NewSun Travel nous parle de cette destination et aborde aussi le sujet du secteur du tourisme en Algérie.

 

Quel est l’objectif de cet Eductours ?

Youcef Aouchiche : Classée parmi les Top 10 des destinations touristiques dans le monde, l’île de Djerba en Tunisie tente d’attirer plus de touristes notamment des Algériens. Ainsi, En 2016, l’île a perdu moins de 3% par rapport à 2015. Notre but dans l’organisation de cet Eductours est de promouvoir la destination Djarba en Tunisie pour les Algériens. Car cette destination demeure méconnue par les Algériens, qui se dirigent généralement vers Sousse ou Hammamat. D’ailleurs parmi la commercialisation des destinations touristiques en Tunisie, Djerba a un statut particulier par rapport aux autres villes et régions. Djerba est une destination affectionnée par les Tunisiens. Nous sommes venus pour montrer et proposer aux Algériens le patrimoine hôtelier de cette magnifique île.  

Y’aura-t-il des avantages pour les Algériens ?

Nous sommes aujourd’hui les premiers à faire cette promotion. Ainsi, et après négociations nous avons l’avantage d’avoir des prix très compétitifs par rapport aux autres destinations du même pays. Ceci dit les tarifs sont les mêmes pratiqués sur les marchés de Sousse et de Hamammat, tout en sachant que Djerba est une île de dépaysement, de calme, d’exotisme.

En effet, c’est une destination à voir et à revoir.  Elle est également naturellement protégée à l’écart des émeutes qui touchent le continent.  L’année passée l’île de Djerba a reçu 637 956 touristes, soit une baisse de 3,1% par rapport à 2015 (658 312). Mais le nombre d’Algériens qui se sont rendus dans l’île en 2016 ont atteint 6329, enregistrant une augmentation de plus 44% par rapport à 2015 (4367). La durée moyenne de leur séjour est passée de 3, 7 en 2015 à 3,8 en 2016.

Puisque vous avez une agence en Tunisie, y aura-t-il des échanges avec l’Algérie dans ce domaine ?

Pour Le moment, il faut reconnaître le déficit énorme en matière d’infrastructures hôtelières, mais ces derniers temps nous avons commencé à commercialiser des produits spécialement pour les Tunisiens. Actuellement, nous avons un bus de 50 Tunisiens en Algérie, beaucoup plus le shoping. Aujourd’hui, l’Algérie est devenue une destination de shoping pour les Tunisiens car elle n’est pas chère par rapport à leur pays. Nous faisons généralement un circuit clair, de Constantine, Sétif et Alger. 

Avez-vous prévu des éductours vers l’Algérie ?

Pour ce genre d’événements, c’est difficile de les organiser même pour nous Algériens. Dernièrement, nous avons essayé d’organiser un éductours vers le Sud, nous avons eu des pays d’avion très chers manque d’infrastructures d’hébergement.

Quels sont les obstacles que vous rencontrez en Algérie ?

L’Algérie a des compétences énormes naturelles et humaines, mais il existe un manque terrible en matière d’infrastructures d’hébergement. Le marché algérien est excessivement cher par rapport à la Tunisie. D’ailleurs les prix proposés en Algérie pour les services sont multipliés fois   7 par rapport à la Tunisie. Les Algériens préfèrent aller en Tunisie que de voyager dans le pays, et ce, malgré la stabilité de l’Algérie.

Quelles sont vos propositions ?

Nous suggérons aux autorités la libération des investissements dans le secteur touristiques en faveur des privés qui peuvent le relancer à travers la création des hôtels, villages touristiques, établissements hôteliers…, et ce pour pouvoir se lancer dans la concurrence avec les autres pays. 

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
21janv. 2017

Djerba dans l’attente des touristes algériens

22janv. 2017

Tourisme : les Tunisiens prêts à investir en Algérie

13juin 2012

Tourisme en Tunisie Le million d’Algériens attendu de pied ferme

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.