dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Aqua Palm Bikra : Un projet féérique en plein oasis Abonnez-vous au flux RSS des articles

05 juil. 2017
08:26
0 commentaire Un bel exemple pour le tourisme saharien

Alors que les régions du sud du pays connaissent un manque cruel et flagrant d'espaces de loisirs et d'aires de jeux pour enfants, la wilaya de Biskra fait l'exception en réalisant le plus grand parc d’attractions du Maghreb "Les jardins des Zibans". 

 

Le wali de Biskra Ahmed Kerroum a indiqué en marge d'une visite guidée dans le complexe les Jardins dès Zibans, que l'Etat veille à l'accompagnement dès investisseurs dans tous les domaines notamment dans le tourisme. Il dira dans ce sens que la wilaya de Biskra a reçu 46 dossiers d'investissement dans le secteur du tourisme, et durant le premier trimestre de 2017, 4 complexes touristiques ont été réceptionnés.

M. Kerroum a tenu à rassurer les touristes sur la situation sécuritaire dans la région et en Algérie en général. «Il y a de la sécurité partout en Algérie, la preuve est que notre wilaya reçoit des touristes étrangers quotidiennement», a-t-il dit. Le même responsable a adressé un appel aux compagnies aériennes (Air Algerie et Tassili Airlines) pour l'ouverture d'une ligne aérienne Bikra-Marseille, et ce pour permettre à un nombre important d'immigrés de rejoindre directement la wilaya de Biskra. 

Pour en revenir au projet de l'Aqua Palm, l'aquaparc des Jardins des Zibans, est une infrastructure dédiée aux loisirs et aux jeux aquatiques. Ellle a été initiée par le promoteur Ali Serraoui et pensée par le bureau allemand de l'architecte Kamel Louafi en collaboration avec les bureaux d'études algériens CBK et SEETA.

D'une superficie de 11 hectares, Aqua Palm est composé de 32 toboggans, d'une piscine à vagues, de 10 bassins et d'une rivière de plaisance de 641 mètres. Aqua Palm est aussi un espace consacré aux enfants avec 3 piscines adaptées à leurs tailles, dotées de jeux et de bateau pirate, expliquent les responsables du complexe, qui diront que le climat exceptionnel de Biskra permet d'accueillir des visiteurs 10 mois sur 12. Dès son ouverture l'aqua Palm pourra recevoir 4000 personnes par jour dans des conditions optimales.

Le propriétaire du complexe, Serraoui Ali dira que l'Aqua Palm, est constitué de plusieurs infrastructures à savoir le parking à capacité de 1000 places pour véhicules et 120 places pour autobus, un hall d'accueil de 10 000 mètres carrés comprenant un espace d'achat de pass électroniques, commerce, agences bancaires, agences postales, coffee shop, deux grandes salles de restauration ainsi que des terrasses.

L’attraction du complexe (Jardin des Zibans) sera sans doute l’aquaparc composé de huit jardins typiques, notamment chinois, oriental ou encore mexicain, où les loisirs font bon ménage avec la culture, explique l'un des responsables du complexe.

Une assiette de 50 ha dévolue à ce projet comptant un parc aquatique, un complexe hôtelier et résidentiel (trois hôtels internationaux et 40 villas avec piscine) un centre commercial, des jardins du monde, des instituts des métiers du cinéma, un studio de tournage, un cinéma à effets spéciaux, ainsi que des instituts des métiers de l’hôtellerie. Ce «village» attractif est implanté dans une oasis parsemée de 6 000 palmiers et oliviers. L’enveloppe financière relative à l'Aqua Parc est estimée à plus de 20 milliards de dinars, tandis que le nombre de postes d'emplois directs à assurer, il sera entre 3000 et 4000 et plus de 9000 postes indirects. Les différents acteurs du secteur du tourisme rencontrés sur les lieux, ont appelé à la promotion du tourisme saharien non seulement dans le Sud-Est mais aussi dans le Sud-Ouest du pays. Ainsi, il sera question d'équilibrer les différentes régions du pays.

Avant de construire un établissement hôtelier ou un complexe touristique, il faut d'abord mettre en place une étude de marché et cibler aussi la clientèle, a indiqué Rafik Lamri, gérant du complexe touristique la Gazelle d'Or. A propos des prix, l'intervenant dit qu’ils se préciseront en fonction de l'offre et la demande. Il faut investir dans la formation des cadres et des personnels du secteur du tourisme.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
08nov. 2012

Réalisation d’un pôle d’attraction à Oran L'étude confiée à un bureau portugais

25mai 2013

L’hôtel Les Hammadites de Bejaia Sa modernisation coûtera plus d’un milliard de dinars

09oct. 2016

Amel Hantous: "L’Algérie dispose d’un potentiel magnifique"

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.