jeudi 21 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

511 projets touristiques en cours de réalisation Abonnez-vous au flux RSS des articles

18 juil. 2016
14:03
0 commentaire 259 milliards de dinars investis.

Le secteur du tourisme doit assurer davantage de revenus à l’économie nationale. Selon Abdelwahab Nouri, ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, le programme de la rencontre nationale du secteur doit accélérer le rythme des réformes dans tous le secteur et la mise en œuvre immédiate des actions objets de développement durant cette rencontre Nationale.

 

« La rencontre n’est pas ordinaire. Nous voulons faire de cet événement une alternative pour trouver de nouvelles ressources pour soutenir le développement de l’économie nationale. A l’image des autres secteurs, le Tourisme doit également participer à la transition économique du pays.  Nous allons aborder durant deux jours de suite les principales étapes qu’a connu le secteur et soulever ensuite  les obstacles ayant freiné son développement », a-t-il signalé aujourd’hui, à Alger, lors de son ouverture des travaux de la rencontre nationale du secteur accompagnée de la ministre déléguée auprès du ministère de l’Aménagement du territoire chargée de l’artisanat, Aicha Tagabou.

En effet, explique-t-il, le secteur du Tourisme à besoin davantage d'efforts pour l'adapter au développement du pays à tous les niveaux. Pour M. Nouri, la levée du secteur oblige une évaluation des étapes franchies dans le cadre du développement de l’industrie touristique  et identifier  les contraintes retardant le lancement de ces investissements.  « Le secteur du tourisme qui est important et stratégique nécessite l’évaluation de sa situation et l'accélération de toute prise de mesures contribuant à son développement et sa relance »,  a-t-il insisté.

Pour ce faire, le ministre a parlé notamment de facilitations administratives, d’un accompagnement et encouragement des investisseurs. Il est question dit-il, de la mise en valeur des potentiels existants. Il a indiqué, dans le sillage, qu’il est grand temps de trouver une solution au phénomène de transfert de la devise laquelle peine énormément le décollage des agences de voyage.  « Ce sont quelques points et d’autres encore à débattre et à soulever autour des ateliers organisé en marge de cette rencontre. Les ateliers sortiront avec un ensemble de série de recommandations au gouvernement », précise-t-il.

Le ministre a invité, par ailleurs, les investisseurs privés à se rapprocher de son département pour trouver tout le soutien et l’accompagnement à la concrétisation de leurs projets d’une importance capitale pour la relance du secteur.

Malgré le nombre dérisoire des investissements que comptent le secteur du Tourisme, le premier responsable de ce secteur reste optimiste quant aux taux global existant de ces investissements qui est, souligne-t-il en augmentation significative à l’image de l’intérêt important que dégagent les investisseurs dans ce domaine. D’ailleurs, indique M. Nouri, « le secteur compte jusqu’à présent 1548 projets touristiques dont le montant global est équivalent à 664 milliards de dinars. La capacité d’accueil elle a été estimée à plus de 194 000 lits dont 511 projets en cours de réalisation avec une capacité d’accueil de l’ordre de 72 535 et un montant de réalisation d’environ 259 milliards de dinars », a-t-il signalé. 

Lynda Mellak

Sur le même sujet
19mai 2013

Benmeradi appelle à faire du secteur du tourisme "un des piliers" du développement économique

01juil. 2013

Mohamed Amine Hadj Saïd, secrétaire d’Etat "Des projets touristiques pour chaque wilaya"

23juin 2013

Mohamed Benmeradi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat "L’investissement touristique est prisonnier des procédures"

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.