vendredi 17 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Un «big» Data Center sera réalisé en Algérie Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 oct. 2017
13:27
0 commentaire Il sera relié au réseau en fibre optique terrestre et au réseau satellitaire

Le Conseil des participations de l’Etat (CPE) a donné son feu vert au ministère des de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique pour la réalisation d’un Data Center de dimension internationale. Plus important que celui qui existe au parc de Sidi Abdallah.

 

L’annonce a été faite aujourd’hui par la ministre du secteur sur les ondes de la radio nationale. Ce data Center sera installé à Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira et sera relié au réseau de la fibre optique terrestre et au réseau satellitaire de manière à ce qu’il intéresse les mastodontes de l’internet à l’image de Facebook, Google, Youtube et Amazon, qui pourront héberger leurs données en Algérie. Ce d’autant qu’il sera rentable à plus d’un titre comme le faible coût de la main-d’œuvre algérienne.

Imène Houda Feraoun a précisé que ce Data center sera réalisé en partenariat avec un opérateur de télécommunication de Hong Kong, présent dans plus de 3.000 villes de 150 pays. Il fournit des services d'hébergement, des services à valeur ajouté et de la vidéo en ligne.

«Nous avons demandé à ce partenaire d'être présent en Algérie et de créer une joint-venture avec le groupe Télécom Algérie pour mettre en place un Data center de dimension internationale», a-t-elle indiqué. Et d’ajouter que le CPE a également approuvé un autre projet concernant la mise en place d'un nouveau câble sous-marin en fibre optique qui traverse le monde allant des Amériques jusqu'à l'Asie orientale et qui passe à proximité de l'Algérie.

Par ailleurs, le Fonds national de l’investissement a concédé un prêt au département de Mme Feraoun pour l’acquisition de machine de tri automatique du courrier, celui manuel est devenu obsolète et les retards dans l’acheminement sont trop longs, cela quand il n’y pas carrément des pertes de courriers et autres colis.

Concernant le commerce électronique, la ministre a un peu plus détaillé le projet de loi qui devrait être présenté au Parlement au début de l’année prochaine. «Ce texte vient beaucoup plus pour encadrer ce commerce plutôt que de le réguler », a-t-elle affirmé en précisant qu’il existait actuellement 15 sites web qui pratiquent cette activité. Dès l’entrée en vigueur de la loi, les sites devront obligatoirement être hébergés en Algérie. Ils seront également tenus de présenter leurs produits qui ne sont pas en rupture de stock avec les prix en hors taxe et toutes taxes.

F.Ababsa

Sur le même sujet
28mars 2016

La mouture de l’avant-projet de loi relatif au e-commerce en phase de finalisation

25oct. 2015

Mohamed Lamine Belbachir, co-gérant de l’entreprise Ayrade "Il faut développer le Datacenter local"

05oct. 2015

En prévision de l’ouverture de son capital Mobilis sera détachée d’Algérie Télécom

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.