mercredi 26 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Hatem Hariri, Directeur général d’Avaya Afrique du nord, Est, Ouest et Centre
«Nous ne nous installerons pas en Algérie avec des défaillances» Abonnez-vous au flux RSS des articles

15 mars 2015
08:47
0 commentaire «La compagnie est présente dans 128 pays dans le monde»

Le marché algérien est considéré comme une porte d’accès au marché de l’Afrique du nord et permet de mettre en place de nouvelles technologies adaptées à la demande de l’entreprise algérienne. Le géant américain Avaya qui fabrique les réseaux d’importantes entreprises mondiales vise de nouvelles opportunités et des domaines plus élargis et plus rentables en Algérie, afin de vendre ses solutions technologiques. C’est ce qu’affirme Hatem Hariri, DG d’Avaya Afrique du nord, Est, Ouest et Centre, dans cet entretien, paru dans les colonnes de L’Éco (N°106 / du 16 au 28 février 2015).

 

L’Eco : Après 135 ans d’existence et d’évolution sur le marché américain et européen, Avaya, tente d’élargir ses terrains d’action en se lançant sur de nouveaux espaces comme l’Afrique du nord via l’Algérie. Quelle sont les références d’Avaya sur le marché mondial?

Hatem Hariri : Avaya est une compagnie américaine internationale spécialisée dans la communication d’entreprise et dans les télécommunications et fournisseur de solutions permettant l’engagement de ses clients et équipes sur plusieurs canaux et terminaux pour améliorer l’expérience client, la productivité et la performance. Elle propose, également, des technologies de centre de contact et de communications unifiées aux standards internationaux, s’intégrant de manière transparente avec des applications tierces ; elles sont disponibles selon différents modes de déploiements flexibles, sur site ou en Cloud. La plateforme de développement d’engagement Avaya permet aux tierces personnes de créer et de personnaliser les applications de leur entreprise pour un avantage compétitif certain. La compagnie est présente dans 128 pays dans le monde. Le réseau Afrique du nord, Est, Ouest et Centre, Moyen-Orient, Chine, Inde… est géré depuis Dubaï où se situe notre siège social.

Avant de parler d’Avaya à l’ère actuelle, je souhaiterais donner un petit aperçu historique de son évolution. L’entreprise a été créée depuis plus de 135 ans. Son histoire avait commencé avec l’invention du téléphone par Graham Bell. C’est grâce à lui que cette entreprise a vu le jour. Après la restructuration et la reconfiguration de l’entreprise selon sa spécialité, elle devient Avaya Inc alors qu’avant, elle avait plusieurs appellations et plusieurs filiales comme celle de Nortel Network et Lucent et At&T. La première fournit les services, tandis que Lucent fournit les produits. Suite à cette évolution, Lucent a fait un stenop pour une partie de télécommunication d’entreprise. Des changements et développement de l’entreprise qui ont donné naissance à la compagnie Avaya Inc. Celle-ci a profité des connaissances et expertises de ses prédécesseurs pour mieux former ses employés et adopter les nouvelles technologies. Après s’être séparée pendant plusieurs décennies de Nortel Network, en 2009, Avaya décide de racheter les actifs de l’entreprise canadienne Nortel et ainsi se reconstituer en un bloc nouveau. Un regroupement qui a renforcé la position mondiale d’Avaya. Aujourd’hui, Nortel et Avaya sont classés numéro un mondial dans les télécommunications d’entreprise, téléphonie, centres d’appels…

Qu’est-ce qui vous motive à venir investir en Algérie, notamment, en ce contexte de crise économique ?

L’entreprise a pris tout son temps pour développer ses produits et sa position sur le marché. D’ailleurs, notre chiffre d’affaires est estimé à plus de 5 milliards de dollars. Ce qui nous offre des opportunités de réinvestissement à travers d’autres pays, à l’instar des pays africains et de l’Algérie. Notre chiffre d’affaires est dopé, notamment, par nos produits de télécommunications dédiés à l’entreprise, à savoir, les Pme/Pmi. Nous leur offrons des services selon leur besoin. A titre d’exemple, nous pouvons offrir à une entreprise constituée de deux personnes ( cabinet d’avocat, cabinet médical…) des serveurs qui englobent plusieurs services comme la vidéo-conférence, la téléphonie et d’autres options afin de les servir au mieux sur le plan télécommunication et tout est contenu dans un seul service. Quant au paiement du service, il se fait en fonction de l’usage. Notre client bénéficiera, également, de notre accompagnement tout au long de l’évolution de son entreprise. Des services qu’assurent nos employés à travers le monde entier et dont le nombre est supérieur à 16 500 personnes. Ce sont des compétences inestimables en matière d’innovation.

D’ailleurs, Avaya est classée comme première compagnie d’innovation sur le plan de brevet d’innovation. Avaya compte à son nom plus de 6000 brevets dans le domaine de la télécommunication et technologique. Avec le temps, nous avons su nous adapter à la révolution technologique sinon nous n’aurions pas pu nous imposer sur le marché actuel. Pour soutenir notre montée en puissance sur le marché de l’innovation technologie, nous sommes continuellement à la recherche de nouveaux défis et opportunités pour investir de manière réfléchie et profitable. Notre objectif est de travailler à long terme avec notre client final. Nous avons, déjà, entamé une tournée nationale à la conquête de nouvelles opportunités, en Algérie, afin de nous approcher de nos clients et partenaires. Une opération qui va nous permettre de bien étudier le profil de l’entreprise algérienne et sa demande.

Installée dans plus de 120 pays, notamment les pays du Golf, comment Avaya compte-elle séduire l’entrepreneur et le gouvernement algérien à travailler ensemble ? 

Comme je l’ai dit, notre objectif est d’assurer un engagement à long terme avec notre client final. C’est ce que nous faisons d’ailleurs, en Algérie. Nous avons déjà une équipe d’experts qui active sur le marché algérien depuis plus de quatre ans. Ils ont d’ores et déjà travaillé pour le compte d’Avaya, à l’international. Ils sont tous Algériens, nous les avons rappelés pour qu’ils travaillent sur notre projet d’installation d’un bureau de liaison en Algérie et pour rester attentifs à la demande de nos clients et partenaires. Nous avons entamé une opération de formation d’intégrateurs locaux afin de leur transmettre nos techniques de travail et de savoir-faire technique. En maîtrisant notre technologie, ils peuvent l’offrir facilement à notre client final, notamment, car l’Algérie possède un nombre important de petites entreprises. Nous voulons nous engager efficacement auprès de nos clients et partenaires algériens afin de leur offrir une solution convenable à leurs besoins. Nous ne pouvons identifier la demande finale sans les données de nos clients et partenaires locaux. Cette collaboration nous permet une meilleure approche et connaissance de notre marché et cible sur le marché algérien. Bien évidemment, pour parvenir à atteindre nos objectifs corporate, nous nous centralisons sur la  formation  qui fait partie des priorités de l’entreprise. C’est ce qui fait réussir la politique du développement d’une entreprise. En ce qui nous concerne, la formation de nos employés et clients est indispensable vu l’importance de notre domaine qui évolue de manière continue. Il faut toujours être à jour en matière de formation, notamment des employés pour qu’il n’y ait pas de déphasage entre les concepts technologiques.  

Après 4 ans de prospections et études du marché algérien, êtes-vous prêts à vous établir concrètement en Algérie ?

Nous avons déjà conquis plusieurs pays africains et du Moyen-Orient avec nos produits et solutions Avaya. C’est à ce moment-là que nous avons détecté la demande accrue ou le besoin indispensable de produits d’entreprises d’Avaya. En Algérie, nous avons ressenti le besoin des jeunes et des porteurs de projets à évoluer et s’adapter à l’ère du numérique. Cet intérêt nous a encouragés à aller en profondeur dans nos études du marché. Même l’infrastructure de l’entreprise algérienne et le climat des affaires deviennent de plus en plus convenables. Pour répondre à votre question concernant notre volonté de nous implanter en Algérie, je dirais que oui mais il nous faut une infrastructure plus solide pour pouvoir le faire car nous ne voulons pas arriver sur le marché avec des défaillances. Nous voulons réussir notre projet dès son lancement. L’Algérie a déjà fait ses preuves dans le développement des réseaux de télécommunications et possède des infrastructures intéressantes, notamment, depuis le lancement de la 3G et la 4G du téléphone fixe. Ce qui nous incite à venir en Algérie et profiter de sa plateforme technologique et du dynamisme de sa jeunesse.  Notre objectif est de pouvoir collaborer avec toutes les institutions et établissements, par exemple routier, pour établir l’interconnexion entre les réseaux d’entreprises et ce, pour qu’ils puissent communiquer via la vidéo conférence mobile, tout en étant loin de son siège de travail. D’ailleurs, Alger, par exemple, souffre énormément des bouchons de la circulation. Pour ne pas pénaliser un chef d’entreprise, nous mettrons à sa disposition des services accélérés et accessibles en voiture. Une façon de minimiser l’enfer quotidien de l’Algérien. Il faut profiter de la technologie dans le bon sens, de plus que le citoyen, société et gouvernement algérien ont besoin de ce type de solutions d’Avaya.

Les solutions hybrides que propose Avaya s’adapteraient-elles à la demande de l’entreprise et société algériennes ? 

Notre but comme je l’ai déjà dit est de s’engager avec notre client final convaincu de l’efficacité de notre produit. En Algérie, comme par ailleurs dans le monde, nos solutions s’adaptent à la demande du client. C’est une logique. Je vais vous citer un exemple que nous pouvons appliquer aussi en Algérie. A Dubaï, nous travaillons avec la police où nous leur avons proposé une solution technologique efficace, sensée les aider dans leur contrôle routinier des personnes, notamment, à l’aéroport ou ailleurs. Cette solution permettra de faciliter le renouvellement du permis de conduire sur place et dans une autre région. Ce service sera connecté directement avec le réseau de la wilaya chargé de renouveler le permis avec toutes les données liées à l’identification du demandeur. A la fin de cette opération, l’agent de police ou l’autorité concernée imprime sur place le permis de conduire et le remet à son détenteur qui, également, paie sur place la taxe. La même technologie peut être utilisée dans un hôpital que nous avons baptisé « Hôpital intelligent » ainsi que des lunettes de Google Glasses qui permettent au médecin chirurgien de réaliser son opération tout en étant regardé ou supervisé par ses collègues ou professeurs. Toutes ces solutions peuvent, en effet, être adaptées en Algérie, mais avec un peu plus de temps car le client et le partenaire doit être aussi prêt à le faire. Il y a, par ailleurs, la contrainte administrative qui retarde la démarche de notre installation. Mais notre service juridique active toujours pour accélérer les procédures. Il ne faut pas oublier qu’Avaya est un fournisseur, également, de prestations et services destinés aux compagnies pétrolières. D’ailleurs, nous travaillons avec Sonatrach. Nos produits sont des solutions ouvertes et non des protocoles fermés. D’ailleurs, nous nous intégrons bien avec Google et Microsoft car on se complète.

Comment protéger le consommateur des contenus indésirables du Net et les prévenir contre la cybercriminalité, notamment, en Algérie?

La technologie est beaucoup plus positive que négative, il faut juste savoir bien l’exploiter. Grâce à elle, le monde n’a plus de frontières et offre des solutions à plusieurs problèmes. Cependant, je reconnais qu’il y a des effets négatifs comme l’absence de la communication directe entre les gens. En effet, la cybercriminalité ne cesse de faire tâche d’huile dans le monde des nouvelles technologies mais il y a, aussi, des solutions. Nous avons travaillé lors des jeux olympiques de Sotchi qui se sont déroulés en Russie, avec nos applications sans qu’il n’y ait de soucis de sécurité. Nous avons assuré et protégé tous les échanges et communications de manière sécuritaire grâce à nos applications Avaya. Notre solution pour prévenir la cybercriminalité est de conseiller à notre client de mettre un mot de passe pour son mode de connexion ainsi éviter toute interférence avec celui des autres. C’est ce que nous préconisons à nos clients car les hackers peuvent infiltrer tous les réseaux, ce sont des pirates du net. Avaya propose des solutions très efficaces pour lutter contre ce phénomène comme l’identification de ses clients et même l’authentification de tout contenu indésirable pouvant s’introduire dans les applications de l’un de nos clients, que ce soit un particulier, gouvernement ou autre. D’ailleurs, nous espérons dans l’avenir travailler avec nos solutions en Algérie, notamment, avec les entreprises, le gouvernement et les différentes institutions.

Samira Bourbia

Sur le même sujet
20juil. 2015

Khaled Benamane, Responsable pays et directeur commercial chez Kapsch Algérie "L’objectif est de sécuriser les réseaux de chemins de fer"

27janv. 2015

Investissement dans les TIC Le groupe américain Avaya s’intéresse au marché algérien

11juin 2015

Philippe Nguyen, Directeur général de Wana Consulting "La gestion informatique au sein de l’entreprise fait défaut"

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.