jeudi 19 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le bracelet électronique lancé à partir de Tipasa Abonnez-vous au flux RSS des articles

25 déc. 2016
15:25
0 commentaire Le bracelet résiste à l'eau et aux UV

Le bracelet électronique est utilisé comme alternative à la détention provisoire. La mise en œuvre de cette procédure a été entamée aujourd’hui au tribunal de Tipaza.

 

C’est une première expérience dans le monde arabe et la seconde sur le continent africain qui s’inscrit dans le cadre de la réforme de la justice et le programme de modernisation en employant des technologies de l’information et de la communication entrepris par le ministère de la justice. Cette méthode vient pour décongestionner les prisons et a été mise en place dans le but de faciliter la surveillance à distance en permettant à son porteur d’alerter les équipes de surveillance en appuyant sur une touche en cas de forces majeur. L’usage du bracelet électronique entre dans le cadre du contrôle et constitue une mesure en faveur des libertés individuelles.

Lors d’une présentation de la procédure effectuée aujourd’hui parle directeur de la modernisation de la cours de Tipaza, il a été expliqué que l’utilisation du bracelet électronique est entré en vigueur au niveau de la cours de Tipaza après une période d’essai concluante en attendant sa généralisation à travers les autres cours du pays.

Quant aux spécificités techniques du bracelet, il peut résister à l’eau pour une profondeur de 30 mètres comme il est résistant aux hautes températures en plus d’autres aspects contre les chocs, les vibrations et les rayons UV.

M.E.H

Sur le même sujet
26juil. 2016

Un prêtre égorgé par deux assaillants de Daesh à Rouen

07sept. 2017

Texte intégral du Communiqué du Conseil des ministres

16nov. 2015

Il a réuni les 44 présidents de Cours et Procureur généraux Les rappels à l’ordre et mises au point de Tayeb Louh

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.