dimanche 23 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Menace de grève des postiers
Derdouri répond aux contestataires Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 juil. 2014
17:26
0 commentaire Zohra Derdouri, ministre de la Poste et des TIC

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Zohra Derdouri, s’est montrée, aujourd’hui, intransigeante par rapport aux actes de corruption dans les bureaux de poste et affiche sa volonté de veiller à la protection de l’argent des citoyens et à mieux le servir. 

 

Mme Zohra Derdouri, a effectué, aujourd’hui, en compagnie du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, une visite de travail et d’inspection dans les établissements de la Poste et des Télécommunications de la wilaya d’Alger. En marge de cette visite la ministre a répondu aux questions des journalistes qui l’ont interrogé sur la grève annoncée par les postiers pour le 16 et 17 du mois en cours.

Notant qu’elle a eu aucune information sur ce débrayage, elle a indiqué toutefois qu’«il n’y a aucune raison pour que les postiers observent un arrêt de travail». Elle a souligné que «leurs doléances ont été prises en charge». «Si les agents de la poste décident de débrayer, c'est vraiment par caprice», a-t-elle observé. Elle ajoutera : «je ne permettrai pas que l’on prenne en otage les citoyens algériens. Nous estimons qu’il n’y a aucun problème au niveau de la poste».

Pour rappel, le Front national pour la protection des droits et de la dignité du travailleur de la poste a décidé d’entamer une grève de deux jours les 16 et 17 juillet prochains. Outre les revendications socioprofessionnelles, les contestataires ont accusé la direction générale de fermer les yeux sur les affaires liées à la corruption et la mauvaise gestion, d’autant plus qu’elle ait instruit ses cadres et les directeurs de wilaya de ne plus recevoir les requêtes des citoyens pour des actes de vol. Les postiers exigent également du ministère de « mettre un terme à la corruption qui gangrène l’institution postale et la mise à l’écart des responsables impliquées dans ce genre d’affaires à leur tête le Pdg d’Algérie Poste, Mohand Laid Mahloul ».

Interrogée sur ce point,  Mme Derdouri a indiqué qu’il faut d’abord prouver qu’il y a corruption avant de souligner que des enquêtes sont ouvertes dans ce sens. La ministre a tenu à rappeler qu’elle s’est réunie avec les responsables de la poste en leur ordonnant à mieux organiser l’activité des postiers et à être vigilants. «Nous allons moraliser cette fonction d’une façon à ne pas toucher à l’argent du citoyen», a-t-elle insisté. Elle a souligné que s’il s’avère qu’il y a abus, le responsable de l’acte le payera cher.

Pour sa part, le P-Dg de Algérie Poste a déclaré que les gens qui ont appelé à la grève sont de faux représentants du syndicat des postiers. «Ils ne sont pas crédibles», a-t-il souligné, avant d’ajouter : «Les travailleurs ne vont pas les suivre».

Par ailleurs, Madame la ministre a fait part d’un projet de réhabilitation d’une partie de la Grande Poste pour faire un musé de la poste, tout en rassurant la population habitante les environs que l’autre partie restera pour assurer le service habituel. Selon les précisions de Derdouri, ce projet a été décidé par le président de la République et il sera financé par le gouvernement. Elle a fait également part de renouvellement des équipements des bureaux de poste estimant qu’il y a des équipements vétustes, ce qui ne contribue pas à l’amélioration du service. Selon la ministre, l’opération de renouvellement de ces équipements modernes et mieux adaptés se fera dans les mois prochains et elle touchera tous les bureaux de postes à l’échelle nationale.

Concernant le problème des distributeurs automatique qui tombent souvent en panne, elle a estimé que cela est dû à la mauvaise qualité de ces appareils et à la mauvaise manipulation de ces derniers par les utilisateurs. Dans le même cadre, la ministre annonce que ces équipements seront prochainement produits localement pour répondre à une demande croissante sur ce moyen de distribution de billets. Mme Dardouri a tenu, par ailleurs, à rassurer les clients des postes quant à la disponibilité de liquidités durant les jours de la fête de l'Aïd.

Lahcene Brahmi

Sur le même sujet
20août 2013

La décision de la direction ne les satisfait pas Les postiers parlent de «détournements»

22août 2013

Ils ont accordé un ultimatum de 2 mois Les postiers gèlent leur grève

18août 2013

Taux de suivi de grève des postiers au niveau national 65%, selon les syndicalistes

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.