jeudi 17 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Oran croule sous les déchets ménagers Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 mai 2017
08:38
0 commentaire Le CET traite 1 500 tonnes par jour

1 400 tonnes de déchets ménagers sont générés quotidiennement par la ville d’Oran. Une situation qui a contraint les responsables du centre d’enfouissement technique de Hassi Bounif à recourir à une 3eme fosse d’entreposage avec 300 millions de dinars à la clé. 

 

La décision est imposée presque par le mois sacré de Ramadhan durant lequel il est enregistré chaque année une hausse significative des rejets ménagers. Pour rappel, les deux fosses du CET inaugurées il y a à peine deux années sont totalement saturées. Le CET a été conçu selon des normes modernes et traite les déchets de 13 communes du centre et de l'est de la wilaya. Sa capacité réelle de traitement est estimée à 1.500 tonnes par jour.

Cette infrastructure se distingue du reste des centres d'enfouissement technique par l'adoption de systèmes de tri des déchets en fonction de leur qualité avant enfouissement, car doté d'un équipement technologique de pointe. Mais le taux de recyclage des déchets ne dépasse guère les 1% alors qu’ailleurs, il culmine au moins à 20%.  Il est utile de rappeler que le CET de Hassi Bounif (Oran Est) en question, a nécessité plus de deux ans de travaux et un coût de réalisation de 300 millions de dinars, et s'étend sur une superficie totale d'environ 85 hectares.

C’est aussi pour répondre efficacement à de telles problématiques que se tiendra dans les tous prochains jours à Oran une rencontre sur les enjeux de la valorisation du Biogaz à partir des déchets ménagers, à laquelle prendront part, outre le bureau régional de l’ONG « R20 Med », les directeurs généraux des EPIC-CET, les représentants de l’Office national d’assainissement (ONA), des de STEP de différentes wilayas du pays et les chercheurs universitaires.  L'objectif visé par cette rencontre est de «faire connaitre les enjeux de la valorisation du biogaz à partir des déchets enfouis au niveau des Centres d’enfouissement technique (CET) et des boues des Stations d’épuration (STEP)», signalent les organisateurs de cette rencontre. 

Saou Boudjemâa

Mots-clés
Sur le même sujet
09mai 2017

Un cadre juridique pour la valorisation du biogaz à partir des déchets

24avril 2017

La bourse des déchets industriels de l’AND attire des adhésions

19sept. 2012

Traitement des déchets à Oran Une enveloppe de 50 millions de dinars

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.