mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La nouvelle assemblée aux couleurs FLN
Les islamistes dispersés Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 mai 2012
18:40

 

C’est encore l’alliance présidentielle, moins le MSP qui s’est retiré à la veille de cette élection législative, qui domine la nouvelle assemblée se partageant 288 sièges sur un total de 462 sièges. 

 

Le FLN a dominé avec 220 sièges augmentant sa position de 84 sièges, une victoire qui semble avoir eu raison des dissensions qui l’ont miné à la veille de ces législatives, il devance largement son allié le RND qui lui, obtient 68 sièges. Ce dernier à toutefois amélioré de 6 sièges son score du mandat précédent. Les islamistes de l’alliance verte gardent la troisième position avec 48 sièges.   

 Le Parti des Travailleurs a par contre perdu 6 sièges en enregistrant 20 sièges, il perd d’un siège la troisième position au profit du FFS, qui lui a fait un retour remarqué avec score de 21 sièges.   

Les indépendants se partagent 19 sièges ils pourront de ce fait se constituer en groupe parlementaire et font la ligne de front avec les nouveaux venus sur la scène politique. Une venue aussi remarquée du MPA qui a obtenu 6 sièges, il est suivi par El Fadjr Eldjadid de Tahar Benbaibeche qui, parmi les nouveaux venus sur la place politique a pu gagner 5 sièges. Se situant pas loin du PNSD, disparu de la scène politique depuis les années 90 et qui revient avec 4 sièges. Le FC de Abdelmadjid Menasra occupera 4 sièges précédant l’ANR qui fait sa première rentrée avec 3 sièges. Neuf autres nouveaux partis nouveaux feront également partie de la nouvelle assemblée avec à peine 1 siège ou 2.     

Les grands perdants dans cette course sont sans conteste le MSP, dont l’entrée dans l’alliance verte lui a fait perdre sa place et des représentant dans l’hémicycle puisqu’il devra partager les 48 sièges obtenus avec ses partenaires Ennahda et El Islah. Mais, il y’a eu aussi le FNA de Moussa Touati qui a reculé de 15 à 9 sièges. AHD 54 reste égal à lui-même enregistrant à peine 1 siège de plus que dans l’assemblée sortante.

En termes d’équilibres, la prédominance du FLN et du RND reste pourtant aléatoire malgré la dispersion des islamistes qui, ne peuvent en termes comptable constituer un quelconque contre poids au regard de la représentativité de chacune des formations concernée. Les démocrates éparpillés dans des formations naissantes et à faible ancrage populaire pourraient par contre travailler dans le sens des alliances  stratégiques des islamistes au sein de l’assemblée. En attendant, le risque « du printemps arabe » tel qu’attendu sous d’autres cieux est écarté.      

Par Samira Mana [ Le contacter ]

Sur le même sujet
06mai 2017

Réactions : les islamistes mécontents mais, résignés

05mai 2017

Résultats des élections par parti

12mai 2012

Les partis au pouvoir réagissent Belkhadem et Ouyahia satisfaits, Soltani déçu

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.