vendredi 28 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Lancement officiel du PAP ENPARD-Algérie Abonnez-vous au flux RSS des articles

10 avril 2017
15:34
0 commentaire Il vise l'appui des pays de bon voisinage en matière de politique agricole et rurale.

Un programme d’action pilote pour le développement rural et de l’agriculture en Algérie (PAP ENPARD-Algérie) d’une valeur de 20 millions d’euro est lancé en coopération entre l’Algérie et l’Union européenne.

 

Une grande opportunité se présente désormais devant les groupements des agriculteurs ruraux afin de dynamiser leurs activités agricoles grâce à ce programme. Lancé d’une manière officielle aujourd’hui à Alger, le programme rentre dans le cadre de l’initiative européenne (ENPARD, visant à appuyer les pays de bon voisinage en matière de politique agricole et rurale, a indiqué l’ambassadeur, chef de délégation de l’union européenne en Algérie, John O’rourke qui a pris part au lancement du programme en présence du représentant de ministre de l’agriculture. 

Le PAP ENPARD est une importante opération d’un coût de 20 millions d’euro, dont le financement est assuré à part égale à raisons de dix millions d’euro de chaque partie. Toutefois, le représentant du ministère, Abdelfattah, Abdelmalek, a indiqué que le programme en question a démarré en septembre de 2016, et depuis, « des diagnostics territoriaux participatifs ont été réalisés dans quatre wilaya pilotes, à savoir Ain temouchent, Laghouat, Sétif, et Tlemcen » et grâce à l’appui des collectivités locales, il a été procédé à l’établissement d’un plan de travail annuel des activités de 2017.

Ce programme, a indiqué le même interlocuteur, repose sur une approche innovante pour redynamiser les territoires à travers des projets de développement durables, permettant la mise en place d’un processus participatif pour l’identification des projets de développement durable. Il vise aussi, selon lui, la mise en valeur des produits et des ressources locaux et l’amélioration de leur qualité en vue de les mettre sur le marché. Le programme prévoit aussi le renforcement de la communication et de l’information sur les initiatives entrepreneuriale des acteurs locaux.

En effet, des produits de terroirs sont déjà visés par le programme à l’exemple de la figue de Beni Maouche, et de Degla Nour. Par ailleurs, ce processus model envisage de toucher aussi d’autres wilayas dans lesquelles, les paramètres répondent aux critères demandés pour le développement de la vie rurale des agriculteurs.

Pour précisons, ce programme s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique du gouvernement qui vise la diversification de l’économie nationale et la redynamisation des territoires locaux par des activités productives en vue de l’augmentation des revenus et de l’emploi. 

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
21déc. 2014

Développement local en Algérie L’UE injecte 30 millions d’euros dans deux programmes

29sept. 2013

La journée nationale de la vulgarisation agricole célébrée cette année à Tiaret

04juil. 2015

Programmes de proximité de développement rural intégré Une population de 7 millions d’habitants touchée

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.