mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’UE s’implique dans la gestion de l’assainissement des eaux Abonnez-vous au flux RSS des articles

25 janv. 2016
16:10
Diaporama : il y  a 5 images 0 commentaire Le SNDA permet une gestion optimisée des stations d’épuration

Les principaux résultats du programme d’appui au secteur de l’eau et de l’assainissement « Eau 2 » ont été présentés ce matin, lors du séminaire de clôture de ce programme qui a duré quatre ans et coûté 40 millions Euros. 

 

Ce programme qui a bénéficié au ministère des ressources en eau a été cofinancé par la partie algérienne à hauteur de 10 millions Euros, les 30 millions d’euros restants ont été à la charge de l’Union européenne. Il a pour objectif principal d’appuyer la stratégie algérienne pour l’assainissement. Le programme Eau 2 est réalisé en prolongement du programme Eau 1, dont l’objectif était d’appuyer le secteur pour le plan national de l’eau.

Pour Hassina Hammouche, directrice du programme, " le principal résultat est que notre pays dispose d’une stratégie pour l’assainissement des eaux usées sur une durée de 30 ans". Une stratégie déclinée sur plusieurs principaux axes, qui sont à la fois, des réalisations du programme.

Hammouche a cité l’élaboration du Schéma National de Développement de l’Assainissement (SNDA), qui permet une gestion optimisée des stations d’épuration des eaux usées, basée sur la télégestion et la rationalisation des moyens humains et financiers. La mise en place d’une coordination sectorielle (ministère et ONA) pour laquelle une nouvelle structure a été créée. L’introduction de l’audit de performance dans l’administration publique comme outil de vérification d’atteinte des objectifs.

Il y a eu, d’autre part, la conception et la réalisation d’un système d’information un suivi au temps réel de toute l’activité de l’assainissement sur le territoire national et qui est alimenté par les structures régionales et locales de l’ONA via Intranet. Ajoutée à cela l’élaboration d’un Cadre de Dépenses à Moyens Termes pour une gestion financière mieux maitrisée.

L’autre volet où des résultats importants ont été atteints est la formation, dans la mesure où l’Office National de l’Assainissement (ONA) dispose de 20 formateurs aux métiers de l’assainissement, en plus des formations pour le personnel opérationnel, dont ont bénéficié 6000 travailleurs de l’Office, représentant 40% de son effectif. Dans ce domaine, l’ONA a bénéficié de mallettes pédagogiques contenant des méthodes et des outils modernes pour la formation qualifiante.

La directrice du programme a fait savoir "qu’Eau 2 est un projet pilote basé sur approche participative  qui a pu réaliser 67 actions, menées grâce à un total de 4475 hommes/jours d’expertise, avec une consommation de 99% du budget alloué". Elle a tenu à préciser également, que ce sont les cadres et spécialistes algériens qui ont mené l’essentiel du travail en collaboration avec les experts européens, dont l’intervention consistait principalement en l’élaboration de méthodologies et autres guides.

L’oratrice a souligné, par ailleurs, que certaines activités n’ont pu être réalisées en raison de sous estimation des délais. Celles-ci seront prises en charges par les structures du ministère de tutelle et de ses organismes du secteur, en précisant que la fin du projet ne signifie en aucun cas l’arrêt du processus de modernisation du domaine de l’assainissement des eaux.

Lyes Azizi

Sur le même sujet
20avril 2015

Utilisation des eaux recyclées dans l’irrigation Les capacités de traitement atteignent 325 millions m3

07sept. 2013

Filière industrielle de l'eau Deux projets de partenariat seront signés lundi

09sept. 2013

Elle était au bord de la faillite Poval sauvée par le partenariat

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.