samedi 18 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Plus de 1300 promoteurs en attente depuis plus d’une année
Gel du financement des véhicules CNAC Abonnez-vous au flux RSS des articles

16 juil. 2015
12:22
2 commentaires Taleb Ahmed Chaouki, DG de la Cnac (Ph : echoroukonline)

Une décision a été prise, hier, par la Direction Générale de la CNAC (caisse nationale d’assurance chômage) pour mettre fin au financement des véhicules des promoteurs inscrits dans le cadre de ce dispositif de l’Etat. Le financement de la CNAC se limite, désormais aux équipements seulement et non au parc roulant, et c’est à partir d’aujourd’hui.  

 

Des concessionnaires ont pris des avances de la part des banques de 10 à 30%, depuis plus d’une année et ils n’ont pas encore livré les véhicules aux concernés. « Il y a des représentants de concessionnaires dans certaines wilayas qui ont pris plus de 200 avances, chacun, et ils n’ont pas livré de véhicules et ils refusent de rembourser cet argent en dépit des demandes des promoteurs », nous a affirmé le Directeur Général de la CNAC, M. Taleb Ahmed Chaouki.

« Aucune activité à l’avenir, dans le cadre du dispositif CNAC, ne sera dotée d’un véhicule tant que le problème desdits concessionnaires n’a pas été réglé définitivement », a-t-il ajouté.

Le premier responsable de la CNAC dispose d’une liste nominative des promoteurs victimes de la malhonnêteté de certains concessionnaires ou leurs représentants dans différentes wilayas.  Pis encore, M. Taleb nous avoue qu’il y a eu même des livraisons de véhicules avec l’argent des promoteurs mais à d’autres personnes. À cet égard, le DG de la CNAC dénonce l’attitude  de ces concessionnaires et les invite à livrer, immédiatement, tous les véhicules en attente depuis une année et demi ou de restituer ces avances estimées à des sommes gigantesques.

La décision de la CNAC, selon notre interlocuteur, va permettre aux responsables de ce dispositif d’aide et de soutien aux promoteurs, âgés entre 35 et 50 ans, d’assainir cette situation hémorragique, surtout qu’il s’agit de l’argent public qui part en fumée et au profit de la grande partie des concessionnaires et qui ont tout à gagner, au détriment des promoteurs qui endurent les conséquences, en perdant déjà une année de crédit. Pour M. Taleb Ahmed Chaouki, c’est de l’escroquerie pure et simple et qu’il faut agir tout de suite même s’il faut y aller à la justice, surtout qu’il est en possession de tous les documents nécessaires.

Naima Allouche

Sur le même sujet
27oct. 2015

Taleb Ahmed Chawki, Directeur Général de la CNAC "3 400 micro-entreprises sont en difficulté financière"

10févr. 2016

CNAC : Moins de projets financés en 2015

06déc. 2013

Caisse nationale d'assurance chômage 18.000 projets financés en 2013

Commentaires

08 Sep 2015
faroukdz 10h48

cela m'etonne quand un cadre superieur prend une telle decision qui penalise encore plus les chomeurs promoteurs qui se trouvent ainsi entre le marteau el l'enclume, tout en supposant les defendre, MAGHLOUBTI YA MARTI,
la meilleur et la plus simple decision qui aurai été juste (a mon avis), c'était de mettre sur liste noir tous les concessionnaires qui n'ont pas respecter leurs parts du contrat et les introduire en justice pour rembourser l'argent pris en otage plus les frais des retards, comme ça il servirons comme exemple aux autres...

17 Jui 2015
zoorro 12h35

L'ARGENT DES ENTREPRISES PUBLIQUES VERSE A LA CNAC DANS LES ANNEES 1990 QUI EST EN TRAIN DE PROFITER A D'AUTRES SOUS PRETEXTE DE REDUIRE LE CHOMAGE MAIS POUR RENFLOUER LES CAISSES DES IMPORTATEURS....

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.