mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Conseil des ministres
Un plan d'investissements publics de 262 mds USD Abonnez-vous au flux RSS des articles

26 août 2014
17:19
0 commentaire Le gouvernement a été chargé de finaliser le projet

Le programme quinquennal d'investissements publics 2015 à 2019 sera doté d’une enveloppe financière de 21.000 milliards de dinars, soit plus de 262 milliards de dollars.

 

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a chargé, lors de la réunion du Conseil des ministres tenue aujourd’hui, le gouvernement de « finaliser le projet de ledit programme, « dont l'esquisse financière a été arrêtée à hauteur de 21.000 milliards DA (plus de 262 milliards de dollars), pour le présenter au Conseil des ministres avant la fin de l'année ».

Il s’agit du quatrième programme d’investissement public engagé par l’Etat Algérien depuis l’année 2001. Durant le plan quinquennal (2010-2014), l’Algérie avait engagé pas moins de 21 214 milliards de dinars, soit près de 286 milliards de dollars, dont 9 700 milliards de dinars (130 milliards de dollars) destinés pour le parachèvement des grands projets déjà entamés et 11 534 milliards de dinars (156 milliards de dollars), pour lancer d’autres projets.

PLF 2015 : Hausse de 43% du budget d'équipement

Par ailleurs, le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de loi de finance pour 2015. Selon le communiqué de la présidence, repris par l’APS, le gouvernement table sur une croissance globale du PIB de 3% et d'une croissance de 4,2% hors hydrocarbures ainsi que sur un taux d’inflation qui ne dépasse pas 3%.

Calculée sur la base d'un baril de pétrole à 37 dollars, alors que la perspective de prix sur le marché mondial, serait plutôt de 100 dollars le baril, la PLF 2015 prévoit des recettes budgétaires en hausse de 11,6% pour atteindre 4684 milliards DA, tandis que les dépenses budgétaires totaliseront 8784 milliards DA.

Au titre du budget de fonctionnement les crédits seront en hausse de 5,4% par rapport à l'exercice précédent. Ils atteindront ainsi 4969 milliards DA, englobant notamment l'ouverture de près de 48000 postes budgétaires au profit de plusieurs secteurs.

Le budget d'équipement s'élèvera à 3908 milliards DA, en hausse de près de 43% par rapport à 2014, il englobera notamment le financement d'un « programme en cours » de plus de 1600 milliards DA, et l'inscription d'un « programme neuf » de plus de 1100 milliards DA, pour les secteurs de l'habitat, de la santé, de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur, de l'hydraulique, de l'énergie, et de la formation professionnelle. En outre, plus de 700 milliards DA sont prévus pour l'action économique de l'Etat, précise la même source.

Il est à signaler que le communiqué de la présidence de la République ne donne aucun détail sur la partie législative le projet de loi des finances pour 2015. Les rédacteurs se sont contentés d’annoncer « des dispositions destinées notamment, à l'encouragement de l'investissement, à la promotion de la production nationale, et à la simplification des procédures fiscales pour les ménages et les entreprises ». Le projet de PLF 2015 comporte, selon la même source, un dispositif de suppression de l'article 87 bis du Code de travail relatif à la définition du SNMG, mais sans pour autant donner plus de précisions à cet effet.

Intervenant à l'issue de l'adoption du projet de loi de finances pour 2015, le président Abdelaziz Bouteflika a indiqué que les efforts de l'Etat pour soutenir la croissance économique par la dépense publique, doivent être davantage relayés par une plus forte contribution du secteur productif, y compris pour la diversification des exportations du pays.

H.M

Sur le même sujet
27août 2014

Communiqué du Conseil des ministres (Texte intégral)

21oct. 2014

Djellab présente à l'APN le PLF 2015

04oct. 2017

Le texte intégral du communiqué du Conseil des ministres

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.