vendredi 22 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Tebboune en quête de consensus Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 juin 2017
22:12
0 commentaire Le Premier Ministre Abdelmadjid Tebboune

Le premier ministre ne s’arrête pas à la procédure de validation de son programme qu’il présente ces jours ci devant le parlement, il compte ouvrir le débat et donner la parole à l’ensemble de la société pour décortiquer et mieux comprendre sa démarche, Tebboune  veut agir avec l’accord de tous.   

 

Une sorte de OK que le premier ministre compte bien arracher afin d’avoir les coudées franches pour entamer son travail, ce qui devrait lui permettre surtout de balayer les appréhensions  et évacuer les résistances qui peuvent surgir en cours de route.

Pour cela, comme il l’a annoncé aujourd’hui devant les membres du Conseil de la Nation, il va ouvrir les canaux du dialogue et de concertation avec l'ensemble des composantes du tissu national. Les politiques, les syndicats, la société civile,  académiciens et experts sont invités à passer à la loupe son programme d’action et décortiquer le contenu. Ce qui en soi constitue un gage de bonne volonté pour obtenir  la « confiance » de tous, nécessaire à la réalisation de son programme gouvernemental.   

Il commence par donner des garanties d’écoute et de prise en compte des remarques formulées par les parlementaires au demeurant maintes fois revendiquées auparavant tout en rappelant le « caractère sensible de la conjoncture politique, économique et sécuritaire de l'heure et la responsabilité collective à saisir les enjeux actuels ». Une responsabilité qu’il souligna au rouge tellement cela relève du « serment de préservation de l'Algérie des martyrs et du devoir de bâtir l'Algérie du 21e siècle ». L’enjeu est de taille, il se mesure en la capacité du gouvernement à préserver « la cohésion  sociale et la reconsidération des priorités suivant des données  conjoncturelles et objectives » a-t-il encore soutenu. Ceci aux cotés de mécanismes, réhabilités ou renforcés tels que les droits des citoyens et des  libertés et la modernisation des Services publics, la consécration des composantes de notre identité nationale dans toutes ses dimensions en sus du principe de la moralisation de la vie publique en fournissant des réponses aux revendications populaires en termes de justice sociale, de transparence et de consécration de la liberté d’expression.  

Le premier ministre s’adresse aussi à cette Algérie profonde qu’il tente aujourd’hui de rassurer en s’attaquant à l’extrémisme et le sectarisme qui « ont brisé les liens dans le monde arabo-musulman ».

 

 

               

                

L.Aizouni

Sur le même sujet
23déc. 2015

Aït Ahmed sera enterré à Aïn El Hammam (actualisé)

01mai 2016

Message du Président Bouteflika à l'occasion de la célébration du 1er Mai

17févr. 2015

Message du président Bouteflika (TEXTE INTEGRAL)

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.