jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Sud du pays: les premiers électeurs ont voté Abonnez-vous au flux RSS des articles

22 nov. 2017
12:01
0 commentaire Le vote a été avancé aussi à Tindouf, Bechar, Illizi, Tamanrasset et Ouargla

Les  walis de 10 wilayas du pays ont été autorisés à avancer, de 24 heures la date d’ouverture du scrutin pour élire leurs représentants dans les APC et APW. Ils sont autorisés, depuis hier date de promulgation de l’Arrêté du ministère de l’intérieur paru sur le journal officiel N° 64. 

 

« A la demande » de des walis des wilayas d'Adrar, de Laghouat, de Batna, de Béchar, de Tamenghasset, de Ouargla, d’Illizi, de Tindouf, d’El Oued et de Naâma », le ministère de l’intérieur a autorisé les représentants de l’Etat sur place, en l’occurrence les walis à « avancer »  la date d'ouverture du scrutin » pour l'élection des membres des assemblées locales. Et ce, dans le cas ou, « il est jugé nécessaire d'adapter cette disposition aux spécificités locales, les walis des wilayas suscitées peuvent avancer la date d'ouverture du scrutin, selon le cas, soit de vingt-quatre (24) heures, soit de quarante-huit (48) heures. Les délais ne devraient dépasser les soixante-douze (72) heures au maximum.

A Laghouat, les électeurs, concernés par les bureaux itinérants ont commencé mercredi à voter pour le renouvellement de leurs assemblées locales. Ils sont 3.929 électeurs répartis à travers cinq communes, à savoir Gueltet Sidi Saad, Hassi-R’mel, Sidi-Makhlouf), Oued-Mzi et El-Beidha. La wilaya compte 31 bureaux itinérants prévus par l’administration pour sillonner 14 communes au Nord et Sud de la wilaya d’Adrar, à la rencontre des 16.853 électeurs. Dans la wilaya d’El-Oued, douze 12  bureaux itinérants concernés par l’avancement du scrutin de 24 heures ont commencé à accueillir les  premiers électeurs parmi les populations nomades et rurales, notamment dans les communes de Miyeh-Ouensa, Oued El-Allenda et Guemmar. Le vote a été avancé réglementairement de 48 et 72 heures, dans les wilayas du grand Sud, notamment celles de Tindouf, Bechar, Illizi, Tamanrasset et Ouargla.  

L’étendue des territoires des wilayas du Sud, dont beaucoup de  zones sont éloignées et se trouvent à des centaines de kilomètres des sièges de leur commune de rattachement, a contraint l’administration à mettre en place ces  bureaux pour aller à la rencontre des électeurs, souvent des populations nomades en fréquentes transhumances.

 

               

                

RN/APS

Sur le même sujet
14avril 2014

début du vote dans les bureaux itinérants à travers le Sud

18nov. 2017

Locales 2017: départ du premier bureau itinérant vers Tindouf

13avril 2014

Présidentielle 2014 : Début lundi des opérations de vote dans les bureaux itinérants (ministère)

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.