vendredi 18 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Rédha Malek n’est plus Abonnez-vous au flux RSS des articles

29 juil. 2017
11:02
0 commentaire Le défunt, au milieu, lors d'une rencontre avec des cadres de l'Etat

L'ancien chef de gouvernement, Rédha Malek s’est éteint ce samedi des suites d'une longue maladie. 

 

L’auteur de « la terreur doit changer de camp » Redha Malek est né le 21 décembre 1931 à Batna. Il était membre fondateur de l’Union des étudiants musulmans d’Algérie (UGEMA). Il a occupé le poste de directeur d’E Moudjahid pendant cinq ans. Il fut le porte-parole de la délégation algérienne pour les négociations d’Evian.  A l’indépendance, Réda Malek entamera une carrière diplomatique qui a duré 30 ans. Il fut ainsi ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis, au Royaume uni, en URSS et en France. Il comptait parmi les principaux négociateurs dans l’affaire dite des otages américains en Iran en 1980.

M. Malek avait été désigné par feu Boudiaf à la tête du conseil consultatif (une sorte de conseil national de transition) et membre du Haut comité d’Etat (HCE), présidé par Ali Kafi. Cela avant d’être nommé chef du gouvernement d’août 1993 à avril 1994. En 1995, il crée le parti de l'Alliance nationale républicaine (ANR) avant de se retirer de la scène politique pour se consacrer au travail de mémoire. Il est entre autres l’auteur de «L'Algérie à Évian : histoire des négociations secrètes, 1956-1962», et «Arrêt du processus électoral, enjeux et démocratie».

Rédaction Nationale

Sur le même sujet
08juin 2013

Projets de « Constantine, capitale 2015 de la culture arabe » Les entreprises de réalisation connues le 16 juin

06juin 2014

Révision de la Constitution 22 entretiens de M. Ouyahia avec des personnalités nationales, des partis et des associations

05janv. 2016

Chakib Khelil omniprésent dans le procès

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.