dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Quand Bouteflika essaye de peser de son poids Abonnez-vous au flux RSS des articles

01 mai 2017
11:55
0 commentaire Le chef de l'Etat interpelle les électeurs

Conscient que la campagne menée par les partis et même par certains membres du gouvernement n’a pas suscité l’intérêt attendu pour le prochain scrutin, le président de la république a décidé de peser lui aussi de tout son poids en appelant à un vote massif.

 

Dans le prolongement des efforts déployés par le Premier ministre qui effectue des visites sur le terrain, notamment dans les villes les plus importantes, comme Oran, El Oued, hier Sétif et ce mardi à Alger, de la campagne de sensibilisation des imams recommandée par le ministre de tutelle, Mohamed Aissa, de celle des médias, notamment publics, des zaouias et même d’une frange de la «société civile», le président de la république, dans un geste destiné à faire prendre conscience aux citoyens de l’enjeu du scrutin, a appelé les algériens «pour répondre présents à l'appel du Devoir » et à « participer massivement », à l'élection de l'Assemblée populaire nationale. Bouteflika n’hésite pas à titiller l’égo des algériens. « Votre participation à ce scrutin sera votre  contribution personnelle à la stabilité du pays, à la progression de la  démocratie dont vous êtes la source, et au développement de notre Patrie, l'Algérie, à laquelle nul parmi nous n'a de Patrie de rechange ». Comme pour lever les appréhensions et les soupçons que peuvent nourrir certains, notamment parmi les partis de l’opposition, sur la régularité du scrutin, le président de la république donne des garanties supplémentaires en invitant l’administration à observer la stricte neutralité et les magistrats à traiter avec la plus grande diligence les cas éventuels de fraude qui peuvent leur être soumis. «J'appelle l'ensemble des responsables et agents publics impliqués dans cette opération, à faire preuve de la plus grande impartialité et à veiller au strict respect des dispositions pertinentes de la Loi. J'assure aussi la Haute instance indépendante de surveillance des élections, de mon plein appui dans l'accomplissement de sa mission définie par la Constitution et explicitée par la loi. En ma qualité de Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, j'invite également les magistrats à traiter avec diligence et fermeté tout dépassement ou tout acte de nature à porter atteinte à la crédibilité et à la transparence du scrutin, dont ils seront éventuellement saisis », a-t-il affirmé dans ce message à la Nation avant de promettre aux citoyens que leur choix sera respecté quelle qu’en soit l’issue. «Je vous invite, mes chers compatriotes, à exercer votre choix.

Ce choix qui sera respecté, sera le vôtre, libre, et en concordance avec vos convictions politiques ». En s’impliquant dans cette joute, non pas pour orienter le choix des électeurs, mais pour que les citoyens se rendent en masse au scrutin, le président cherche à conférer au scrutin la crédibilité nécessaire, mais aussi la légitimité pour le prochain parlement appelé à voter une batterie de lois dans une conjoncture pour le moins difficile. Les autorités savent que des réformes sont nécessaires pour assoir les mécanismes et instruments d’une nouvelle politique économique. Une option stratégique qui a besoin l’adhésion de tous car des mesures impopulaires sont appelées à être prises. Aussi d’un parlement crédible sortira un gouvernement crédible capable d’impulser une nouvelle dynamique et de préparer dans la sérénité l’échéance présidentielle de 2019. «L'élection législative de cette année revêt une importance accrue car elle se situe dans le sillage d'une profonde révision constitutionnelle survenue l'année dernière, tout comme elle se déroule dans une conjoncture financière lourde de défis pour notre pays (…) le scrutin du 4 Mai prochain revêt une dimension particulière qui interpelle chacun de vous », rappelle Bouteflika. Reste à savoir si cette « incursion » aura l’écho souhaité surtout qu’après trois semaines de campagne, force est d’admettre que les Algériens s’intéressent beaucoup plus à l’élection…française !!

Sofiane Tiksilt

Sur le même sujet
02mars 2014

Tout en appelant à une participation massive à l’élection Bouteflika souligne «la leçon de citoyenneté»

08mai 2012

Abdelaziz Bouteflika à partir de Sétif « Votez pour faire face à la Fitna »

29avril 2017

Abdelaziz Bouteflika :votre choix sera respecté

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.