lundi 24 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Prise de bec entre Ould Khelifa et Djemiai Abonnez-vous au flux RSS des articles

29 nov. 2016
14:59
0 commentaire Djemiai n'est plus en odeur de sainteté

A l'approche des élections législatives l'effervescence gagne la maison FLN, les effets sont visibles à l'Assemblée nationale populaire (APN).

 

Lors de la présentation aujourd'hui du projet de loi portant sur la circulation et la sécurité routière, une prise de bec a eu lieu entre le président du groupe parlementaire du FLN, Mohamed Djemiai et le président de l'Assemblée, Larbi Ould khelifa en début de séance. Le premier qui a entamé son intervention par un discours orienté vers le soutien au président de la République, précisant que tous les députés du FLN soutenaient le chef de l'État, s'est vite vu recadrer par le président de l'assemblée Ould khelifa. Djemiai persiste. Ce qui a obligé le président de la séance à préciser à l'intervenant que «ces propos doivent être tenus en interne, au sein du groupe parlementaire et non en séance plénière.» Malgré cela, Djemiai insiste et demande à Ould khelifa de l'écouter. Ce dernier lui répond sèchement qu'il «ne veux rien entendre», donnant de suite la parole à un autre député. Fâché, le concerné quitte l'hémicycle non sans demander à ses pairs dans le parti de le suivre. Une invite à laquelle seulement quelques-uns ont répondu.

Interrogés, les députés FLN ont fait état de frictions entre les deux hommes, «Djemiai est soupçonné de préparer un mauvais coup contre Ould khelifa afin de bloquer sa candidature dans la wilaya d'Alger. »

D'autres rumeurs évoquent une lettre d’Ould khelifa à Ould Abbès dans laquelle il se plaint d'insubordination et de désobéissance de certains députés du FLN. Auxquelles, selon les propos recueillis sur place, Djemiai ne serait pas étranger cette tentative En effet après l'arrivée de Djamel Ould Abbès à la tête du FLN, certains militants connus pour leur proximité avec l'ancien SG du FLN n'ont pas accepté la nouvelle feuille de route du successeur de Saâdani. Ils ne cessent depuis de lui créer des situations tendues et ce, malgré les déclarations d’Ouled Abbas qui ne semble pas faire cas attestant dans ses déclarations publiques qu'il maîtrise la situation.

De toutes les manières les jours de Djemiai à la tête du groupe du FLN semblent déjà comptés, sachant que la majorité des députés apportent leur soutien indéfectible au président actuel de l'Assemblée et ne partagent pas les volte-faces de Djemiai.

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
26mai 2012

Installation de la nouvelle APN L'Alliance de l'Algérie verte boycotte

30nov. 2015

Urgent (Actualisé) Bagarre à l'APN

26mai 2012

Assemblée populaire nationale Larbi Ould Khelifa, nouveau président

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.