jeudi 29 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Maroc: des postes de contrôle sur ses frontière avec l'Algérie Abonnez-vous au flux RSS des articles

09 mars 2017
15:57
0 commentaire Une clôture métallique d’une centaine de kilomètres est envisageable.

Le Maroc poursuit le renforcement des mesures de contrôle de sa frontière avec l’Algérie. Après la muraille électronique, le royaume chérifien se lance dans le projet de construction de plusieurs points de contrôle dans la région de Saïdia (frontière de Tlemcen). 

 

Ainsi, le Maroc a décidé d’édifier plusieurs points de contrôle sur leur frontière avec l’Algérie, et ce, dans l’objectif de renforcer la sécurité en attendant la mise en place de la clôture de séparation, rapporte le journal marocain « Akhbar Al Yaoum ».

Ce projet n’est qu’une suite des 11 points de contrôle de l’armée marocaine lancés depuis 3 ans. D’ailleurs, selon la presse marocaine, ce chiffre pourrait être revu à la hausse. La première phase de ce projet devrait se situer entre Ras Osfour (relevant de la province de Jerada) jusqu’à Saïdia.

Les postes de contrôle lancés par le Maroc sont une superficie de 750 m2 pour chaque poste, dont la moitié sera couverte, abritant un édifice en béton. En revanche le reste sera réservé à l'accueil d’équipements militaires, avec notamment des véhicules blindés pour effectuer des patrouilles. Cette nouvelle génération de points de surveillance sur la frontière avec l’Algérie a l’avantage d’être proche géographiquement de la muraille électronique, longue de 70 km, que le Maroc est en train de mettre en place.

Pour la presse marocaine, la construction de ces nouveaux postes de contrôle font partie d’un projet plus global qui prévoit également l’édification d’une clôture métallique d’une centaine de kilomètres entre le Maroc et l’Algérie.

En 2014, le ministre de l'Intérieur marocain avait annoncé la construction d'une clôture de grillage tout au long de la frontière marocaine avec l'Algérie, afin de se protéger contre les menaces terroristes en provenance de la région du Sahel. « Le Maroc construit un grillage truffé de détecteurs électroniques pour se protéger contre les menaces terrorisme », avait affirmé le ministre marocain Mohamed Hassad.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
19oct. 2014

Escalade verbale après l'incident survenu à la frontière (Actualisé) Le MAE convoque le chargé d'Affaires du Maroc à Alger

16juil. 2014

Selon son ministre de l’Intérieur Le Maroc compte 3120 djihadistes à l’EIIL

22juin 2013

Pénurie de Carburant La crise empoisonne la vie des Tlemceniens

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.