dimanche 25 février 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les partis islamistes échouent à mobiliser leurs base Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 oct. 2017
12:01
0 commentaire Des APC aux prérogatives quasi inexistantes

Le 23 septembre dernier à minuit, sonnait le glas pour le dépôt des listes des candidats pour les élections locales (APC et APW). L’administration avait dix jours pour statuer par l’acceptation ou par le rejet.

 

S’en est suivie l’opération des recours pour ceux des candidats qui se sont sentis lésés devant les tribunaux administratifs. Cette opération a pris fin il y a trois jours. Par conséquent, les listes des candidats sont définitivement arrêtées dès lors que les décisions rendues par les tribunaux administratifs ne sont susceptible d’aucun appel.

De cette décantation, il ressort que les partis islamistes ont peiné à couvrir le territoire national en termes de candidats dans les 48 APW du pays et 1541 communes. Une situation que ces partis imputent à l’administration qu’ils ont accusé de partialité et d’avoir favorisé les partis au pouvoir. D’ailleurs, l’un des députés du MSP qui entre en lice dans uniquement 720 APC et 41 APW, a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur sur les « dépassements de l’administration et le rejet de plusieurs candidatures. » L’Allicance Ennahda-Adala-Binaa s’est vu rejeter 7 listes au motif de « danger pour l’ordre public et inexactitude des renseignements relatifs à l’état civil. » Ce qu’elle conteste, mais ses recours ont été vains. Ainsi l’Alliance sera présente pour les élections dans 25 APW et 240 APC. Idem pour le mouvement El Islah qui ne brigue qu’une centaine d’APC et 16 APW.

Des 60 recours qu’il a présenté le FNA de Moussa Touati, seules 5 d’entre eux ont été acceptés et les candidats réhabilités. Ce qui fait qu’il entre en lice dans 500 APC et 31 APW. Le RCD qui a lui aussi dénoncé « le parti pris de l’administration », n’a présenté qu’un seul recours et concourra dans 9 APW et 180 APC. Plus chanceux est le FFS, même si sa présence reste très faible du fait des perturbations qu’il a connus conséquemment à la saignée de ses cadres et autres militants de base. Le Parti de feu Ait Ahmed se lance dans la bataille dans 348 APC et 17 APW.

Même le RND qui se targue d’être la deuxième force politique du pays n’a pas fait le plein. Il entrera, certes, en lice dans l’ensemble des 48 APW du pays, mais ne sera présents que dans 1521 communes. Le parti d’Ouyahia s’est vu rejeter 549 candidats, mais après l’introduction des recours devant les tribunaux administratifs, 51 ont été réhabilités.

Beaucoup de ses sympathisants et militants ont demandé le retrait de Talaie El Hourriyet des élections du 23 novembre. Le parti de Benflis qui a lui aussi dénoncé les pratiques de l’administration ne totalise que 47 APC et 12 APW pour lesquelles il compte concourir, ce qui est plus qu’insignifiant, lui qui tablait sur la conquête des institutions de proximité après avoir boycotté les législatives.

Le FLN est sans doute l’unique parti à avoir couvert l’ensemble des APW et des APC. « Ce qui témoigne de la force et de l'ancrage populaire du Parti », a affirmé hier Ould Abbes. Il s’est même félicité de ce que les candidatures pour les APC sont hausse par rapport à 2012. Soit 5 listes en plus. Ainsi, l’ex-parti unique entre dans l’arène avec 39.000 candidats entre APW et APC et dont la tranche d’âge se situe entre 25 et 65 ans.

Pour sa part, le Parti des travailleurs sera présent dans 43 wilayas, sans plus de précision. Sa secrétaire générale avait dénoncé le parti pris de l’administration pour le RND et le FLN qui leur aurait permis, selon elle de déposer leurs listes en dehors du délai légal. Ceci étant et pour justifier le manque d’engouement des candidats, elle a indiqué que «les candidats potentiels aux APC et APW se sont abstenus de se représenter car ils ne sont nullement disposés à gérer des communes déficitaires avec des prérogatives réduites.»

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
29nov. 2012

Elections locales 37,78% de participation à 17h

29oct. 2017

Plus de 1000 candidats à Oran

26sept. 2017

Le MSP participera avec 720 listes pour les APC et 74 listes pour l'APW

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.