vendredi 20 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Abdelmalek Sellal lors de sa rencontre avec les walis
Les dépenses globales vont baisser de 9% en 2016 Abonnez-vous au flux RSS des articles

29 août 2015
12:20
0 commentaire Le Premier ministre

La réunion Gouvernement-Walis a ouvert ses travaux, samedi à Alger, en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, de membres du gouvernement et des 48 walis et 17 walis délégués.

 

Lors de son intervention, le Premier ministre a évoqué plusieurs questions ayant trait à la situation économique actuelle marquée par la chute des cours du pétrole et à la problématique du développement local. Abdelmalek Sellal a indiqué que le gouvernement présentera un budget qui table sur une croissance de 4,6%, soit un point de plus par rapport à l'année 2015 et que les dépenses globales du pays seront revues à la baisse de près de 9%.

Pour le Premier ministre, la baisse des cours pétroliers aura pour conséquence la contraction des ressources du Fonds de régulation des recettes (FRR) et l’accroissement de la dette publique interne.  Néanmoins, rassure-t-il, ces mesures n’entraveront pas la réalisation du programme de logement, ou les recrutements dans les secteurs de la formation et de la santé qui enregistreront l'ouverture de près de 10 000 nouveaux postes budgétaires.   « La situation est plus tendue pour les finances publiques que pour la balance des paiements. Cela plaide pour des actions en matière de rationalisation des dépenses publiques et le développement du marché des capitaux. Il faut mieux compter nos sous mais sans faire caler le moteur économique qui soutient l'emploi et le pouvoir d'achat», a indiqué M. Sellal. 

Une conférence économique prévue le 15 septembre

Le Premier ministre a annoncé la tenue d'une rencontre économique avec des  académiciens et des universitaires qui sera organisée par le Conseil national économique et social (CNES) le 15 septembre prochain, et une autre avec le patronat et les partenaires sociaux dans le cadre de la tripartite à Biskra prévue pour le mois d'octobre prochain.

Ces rencontres, affirme le Premier ministre, participeront à l'instauration de la culture de la transparence entre le gouvernement et les citoyens. «...face à ces questions légitimes, le gouvernement a constamment fait le choix de la vérité et de la transparence car nous sommes convaincus que c'est l'unique voie pour gagner la confiance et l'adhésion de tous à l'œuvre de renouveau national mais aussi, pour mettre à nu les amalgames, les surenchères et les tentatives de manipulation», explique le premier ministre, avant de préciser que «l'avenir ne peut être subi si les volontés s'expriment, si les choses sont dites avec franchises».

Les Walis s'occuperont du foncier industriel

Désormais, c'est aux Walis qu'échoit, à travers une procédure simplifiée, la prérogative d'octroi du foncier industriel relevant du domaine privé de l'Etat, d'actifs résiduels d'EPE ou des terrains des zones industrielles ou d'activité. L’annonce a été officiellement faite par Sellal qui a annoncé dans le même contexte la création, tout prochainement, de 50 zones industrielles à travers tout le territoire national.  

Pour Sellal, la relation de l'administration locale avec les entrepreneurs ne doit plus se limiter à une prestation administrative de délivrance d'autorisations ou d'agréments. Mais, il s'agit de mettre en place des dispositifs d'accompagnement continus en amont et en aval où le Wali serait un véritable VRP de sa wilaya en allant démarcher les potentiels investisseurs et en faisant la promotion des atouts de ses communes et daïras.

Des wilayas déléguées dans les Hauts-plateaux dès 2016

Le Chef de l'exécutif fera savoir également que des  wilayas déléguées seront implantées dans les hauts plateaux dès l'année prochaine. Un intérêt particulier doit être accordé à la promotion des régions du Sud et même des Hauts plateaux pour atténuer les disparités en termes de développement local et entreprendre des actions de mise à niveau au profit des populations de ces wilayas, a-t-il insisté.

Selon le Premier ministre, les walis et les élus locaux doivent instaurer un système de gestion urbaine qui consacre le principe de l'unité de la ville afin de garantir une gestion cohérente et un développement harmonieux, tout en faisant bénéficier les citoyens d'une administration de proximité et des services de bases dont ils ont besoin. Il a par ailleurs appelé ainsi à l'application des lois de la République mais tout en gardant la politique du dialogue avec les citoyens. 

Mettre l’informel au profit du développement économique

Sellal a reconnu que l'informel constitue l'un des fondements sur lesquels se base l'économie nationale. C’est pour cela, explique-t-il, « nous devons le régulariser, graduellement,  l’intégrer dans le circuit formel et le mettre de manière directe au profit du développement économique». Certes, ajoute-t-il, « il y aura, sans doute, des résistances quant à l'application de cette décision, mais l'Etat algérien a décidé d'aller vers une économie formelle à travers des lois », non sans préciser qu’il ne s’agit pas d’une opération visant à autoriser, de quelque manière que ce soit, le blanchiment d’argent.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
02févr. 2015

Abdelmalek Sellal l’a affirmé au Conseil de la Nation «Onze wilayas déléguées pourront être créées en 2015»

12nov. 2016

Un taux de croissance de 3,9% prévu en 2017

27janv. 2015

Bouteflika a présidé un conseil restreint consacré au développement de ces régions De nouvelles mesures en faveur du Sud et des Hauts Plateaux

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.