dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Législative: le RCD va faire de la proximité Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 mars 2017
12:37
0 commentaire "Les syndicats autonomes ont été exclus de la tripartite"

Après son boycott des élections législatives de 2012, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) décide de revenir à l’hémicycle, il s’engage avec 25 wilayas du pays.

 

Dans l’objectif de mieux exposer son programme, l‘exécutif du RCD a décidé d’instruire l’ensemble des structures du parti et les comités en charge de l’animation de la campagne électorale dans chaque wilaya d’«œuvrer à faire connaitre notre programme électoral en privilégiant les rencontres de proximité dans les quartiers, les villages, les lieux de travail et à travers et le tissu associatif ». Réuni en session mensuelle vendredi à Alger, le secrétariat national du RCD a débattu « des moyens à mettre en œuvre pour susciter le débat, le plus large, dans toutes les franges de la société algérienne, autour de notre programme électoral et des solutions à la crise que vit le pays ». « Le Secrétariat national salue la mobilisation de l’ensemble des militants qui ont démontré que le redéploiement du parti à travers le territoire national est une réalité qui pave l’avenir », indique-t-on.

Fort de notre histoire et des référents constitutifs de notre parti qui plongent dans les réalités sociales de notre pays, notre combat est, et reste, la mobilisation du peuple algérien pour le recouvrement de sa souveraineté afin de bâtir une société de prospérité et de progrès. Le Secrétariat national du RCD, qui a fait le point sur l’opération de dépôt des listes aux élections législatives du 4 mai, a dénoncé le rejet de ses listes à travers plusieurs wilayas du pays.  « Devant l’argent sale et les entraves administratives comme l’exigence de l’utilisation d’un logiciel sans moyens ni formation, nombre de nos listes ont été rejetées sans possibilité de recours ou n’ont pu être déposées », dénonce le parti de Mohcine Belabbès, et d’ajouter « avec un tel dispositif sur le terrain, le RCD a ainsi doublement payé les dispositions de la nouvelle loi électorale du fait qu’elle prend en référence le scrutin que le parti a précisément boycotté (2012) ».

Par ailleurs, le RCD a dénoncé également la non-participation des syndicats autonomes lors de la 20 e tripartite organisée au cours de la semaine passée à Annaba. « La récente tripartite dont, encore une fois, les syndicats autonomes sont exclus, s’apparente à une provocation. Ni le chômage galopant ni la hausse vertigineuse des prix des produits de base n’ont fait l’objet d’une quelconque communication, encore moins de mesures », souligne-t-on.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
28avril 2017

Le RCD, offensif à Harcha

12févr. 2017

Elections: les accusations du RCD

31juil. 2016

Organisation de la succession : les appréhensions du RCD

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.