dimanche 28 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le Snapap dans la rue dans les prochains jours Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 mai 2017
11:55
0 commentaire Le syndicat ne décolère pas

L’épreuve de force entre la section de Béjaïa du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) et le rectorat n’est pas prête de connaitre son épilogue. Bien au contraire. Le syndicat menace de recourir à des actions de rue dans les tous prochains jours.

 

Les syndicalistes semblent confortés dans leur idée après le sit-in, tenu le 10 mai dernier devant la bibliothèque centrale de l’université. Le conseil de wilaya dudit syndicat ayant arrêté le principe d’une grève d’une journée chaque semaine, la date étant à fixer ce lundi. On a retenu, en outre, le principe d’une marche de protestation vers la wilaya. La date sera également fixée ce lundi.

Après avoir salué l’engagement des enseignants et des cadres syndicaux, le syndicat a dénoncé, dans une déclaration transmise à la presse, « les atteintes aux libertés syndicales » mais aussi les « menaces et humiliations » que subiraient ses adhérents. Pour preuve, les questionnaires, adressés «aux adhérents et adhérentes présents lors du mouvement de protestation du 10 mai».

Le Snapap exige, dans sa plate-forme de revendications, « l’ouverture d’un dialogue serein, l’arrêt immédiat de tous les harcèlements, la titularisation de tous les contractuels et le respect du droit syndical. » Il exige de la direction rectorale « l’attribution d’une grande salle pour le syndicat, le respect du versement des salaires et réclame le droit au logement, à la formation et à la promotion. »

Salim Aït-Sadi

Sur le même sujet
17mai 2017

Les syndicats en colère à Béjaïa

23mai 2017

Marche des travailleurs à Béjaïa

10févr. 2014

Front social Imposante marche du SNAPAP à Bejaia

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.