lundi 24 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le projet de loi sur la santé ajourné Abonnez-vous au flux RSS des articles

15 juil. 2017
18:49
0 commentaire Siège du ministère de la Santé

Le Premier ministre a décidé d’ajourner l’avant-projet de loi sur la santé.

 

Un projet de loi qui a suscité colère et polémique aussi bien parmi les praticiens qu’au sein de la classe politique. Les uns y voyant une remise en cause de la gratuité de la santé, les autres un durcissement envers les professionnels du secteur.

Réuni aujourd’hui en conseil interministériel qui a regroupé le premier coordonnateur de l’Exécutif au responsable, fraîchement nommé de la santé ainsi que le nouveau ministre des Finances et la ministre en charge des Relations avec le Parlement, il a été décidé de reporter l’examen du document. Il faut signaler que ce texte devenu projet de loi avait été adopté en octobre 2016 par le conseil des ministres Il est présentement revenu au niveau du gouvernement, ce qui est inédit. En le renvoyant devant l’Exécutif qui reporte son examen « sine die » selon l’expression du communiqué de la chefferie du gouvernement, signifie que le Premier  ministre cherche encore à avoir un très large consensus autour de ce texte de loi. C’est dire que le document pourrait être sujet à de grosses controverses.

Le deuxième point à l’ordre du jour de ce conseil interministériel a trait aux marge bénéficiaires des pharmacies d’officines, dont l’annonce de leur suppression par la CNAS avait failli provoquer la paralysie des pharmacies, n’eut été l’intervention du ministère du Travail qui a démenti l’information, Tebboune a décidé de la constitution d’une commission « regroupant les acteurs concernés (ministères de la Santé et du Travail, CNAS, SNAPO et Ordre des pharmaciens) pour discuter de tous les points en suspens et de lui soumettre leurs conclusions.»

F.A

Sur le même sujet
08sept. 2015

Exonération des produits chimiques importés des droits de taxes La procédure allégée pour les fabricants de médicaments

16avril 2012

Coût des soins des malades algériens dans les hôpitaux français La guerre des chiffres

14août 2014

(EXCLUSIF) L’avant projet de loi enfin finalisé Nouveau code du travail : Plus de flexibilité de l’emploi

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.