vendredi 21 septembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le président prévoit des réformes structurelles Abonnez-vous au flux RSS des articles

24 janv. 2018
14:49
0 commentaire L’économie de marché est impensable sans une présence forte du secteur privé

Dans une interview publiée dans le rapport 2017 de l'Algérie élaboré par Oxford Business Group, le président de la république a tenu à rappeler la nécessité de rationaliser les dépenses publics devant être accompagnés par des réformes structurelles. 

 

Il s’agit de « transformer l'économie et réaliser l’objectif central de diversification des exportations et de pérennisation de la croissance » a précisé le président de la république. Ces nécessaires réformes concernant en premier lieu les ajustements de la politique budgétaire, « ne sacrifient pas les principes de justice sociale et de solidarité nationale qui ont toujours guidé notre action, et ne se font pas au détriment du parachèvement du programme d’équipement public ».

Il rappela que les mesures de restrictions prises « ne constituent pas un retour à une gestion bureaucratique ni un renoncement à nos engagements internationaux » mais, interviennent conformément au modèle économique de croissance de l’Algérie, ce qui « exige de profondes transformations structurelles en vue d’assurer une croissance économique accélérée et une équité sociale affranchie de la dépendance des hydrocarbures ». Le président de la république expliqua par ailleurs que, le lancement de ce nouveau modèle de croissance permettra non seulement le retour à l’équilibre des comptes publics à brève échéance, mais surtout, sur la période 2020-2030 ce qui permettra l’augmentation de la croissance notamment hors hydrocarbures. Suite aux sérieuses difficultés en matière de finances publiques et de balance des paiements, « nous avons, bien sûr, pris la mesure de cette situation de crise de nos finances publiques et de nos ressources externes et également et de manière plus générale, des limites structurelles du modèle économique suivi. »

Les mesures pour faire face à cette situation ont été prises dans un cadre "qui sauvegarde nos principes dans la conduite du développement économique et social, en particulier la préservation de notre autonomie de décision et de nos équilibres sociaux". La diversification de l’économie et les mesures prises pour encourager l’investissement et ce, dans les secteurs dès lors qu’ils « contribuent à la diversification économique, à la substitution aux importations, au développement des exportations hors hydrocarbures, à l’innovation et à la création d’emplois durables ». « Nous continuerons à prendre toutes mesures qui facilitent la vie aux entreprises, qui les encouragent à investir dans les secteurs qui réduisent nos vulnérabilités ainsi que dans les secteurs d’avenir comme les énergies renouvelables, le numérique et l’économie de la connaissance ». Dans ce sillage, il a soutenu que la révision en cours de la loi sur les hydrocarbures « contribuera davantage à l’amélioration des conditions d’attractivité des investissements étrangers dans ce secteur » soutenant que « l’apport financier et technique des entreprises étrangères dans l’amont pétrolier permettra de développer et de valoriser nos potentialités énergétiques pour sécuriser à long terme la demande interne et assurer nos engagements internationaux de livraison de gaz et de pétrole, en association avec l’entreprise publique Sonatrach ». Le rôle du secteur privé est aussi fortement souligné, rappelant que dans « que l’économie de marché est impensable sans une présence forte et active du secteur privé. C’est à ce titre, qu’il évoqua le partenariat public-privé dont il dira : « de manière générale, nous encourageons toute démarche de partenariat et de collaboration entre les entreprises publiques et les entreprises privées, nationales et étrangères, pour la réalisation de projets d’infrastructure ou de projets productifs dans tous les secteurs d’activités ».

RN/APS

Sur le même sujet
01mai 2016

Message du Président Bouteflika à l'occasion de la célébration du 1er Mai

11janv. 2015

Entretien accordé à l’APS par le Ministre de l’Industrie et des Mines

27juil. 2016

Communiqué du Conseil des ministres (texte intégral)

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.