samedi 29 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le MSP confiant de ses résultats aux législatives Abonnez-vous au flux RSS des articles

08 mars 2017
15:27
0 commentaire Abderrezak Makri, président du MSP

«La réussite du MSP dans les prochaines élections législatives est naturelle, vu son potentiel et son étendue à travers le territoire national et même à l'étranger.» 

 

Cette déclaration a été faite par le président du Mouvement de la société pour la paix, Abderrezak Makri. Il prévoit ainsi que le MSP ait une importante place dans la prochaine composante de l'Assemblée populaire nationale.

Interrogé sur le spectre du boycott des élections, Makri estime que ceci, est dans l'intérêt du MSP, tout en expliquant que lors du boycott massif, seuls les vrais militants iront voter. «Le MSP a une base solide donc il aura sa part dans les élections», précise-t-il tout en indiquant que son parti a lancé des messages à travers plusieurs wilayas citant entre autre Tizi-Ouzou, ou, selon lui, le bureau de wilaya de son parti a lancé la campagne de collecte des signatures. «Nous avons pu collecter 7000 voix dans la wilaya de Tizi-Ouzou», a révélé Makri pour qui son parti a réservé avec ce nombre de signatures, des sièges dans cette wilaya sauf si les élections sont entachées de fraude». Pour le conférencier, le MSP est le seul parti de l'opposition qui a pu présenter 48 listes au niveau national et 4 autres à l'international.  

Sur le même sujet, Makri a indiqué que le MSP a toujours été victime de la fraude électorale, rappelant ce qui s'est passé lors des élections de 1995, 1997 et celles de 2002, ou selon lui, son parti a échoué. «Nous revendiquons la transparence des élections», lance Makri. Malgré ces pratiques, ajoute le président du MSP, « nous étions solides et ce grâce à notre ancrage dans la société.»

Par ailleurs, le président du MSP a reconnu l'existence de quelques mécontentements au sein de sa formation politique et ce suite à la désignation des militants du Front de changement comme têtes de listes dans plusieurs wilayas, dont la capitale, où Abdelmadjid Mensra est en tête. Makri a considéré que ces réactions sont normales et ce, vu le caractère très récent de l’union annoncée avec le Front du changement. Pour le conférencier, l’union annoncée en janvier dernier, entre les deux formations, a atteint un stade très avancé et son avenir sera meilleur.

Il est à noter que le MSP a présenté 48 listes électorales au niveau national et 4 autres listes à l'Etranger. Le responsable de la commission des candidatures au sein du MSP, Abdelali Hassani a souligné le caractère équitable du choix des candidats. 

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
26mars 2017

Elections : la surenchère de Makri

06août 2016

A quoi joue le MSP ?

08avril 2017

Makri décline le programme électoral du MSP

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.