vendredi 17 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le développement local domine les premiers discours Abonnez-vous au flux RSS des articles

29 oct. 2017
20:19
0 commentaire Le sud du pays une destination première des partis en compagne

Au premier jour de la compagne éléctorale pour les APC et APW, les représentants des partis politiques en lice ont misé sur le développement local. La crainte de l’abstention s’en est ressentie. 

 

Cela a été observénotamment chez les partis politiques ayant entamé leurs périples éléctoral à partir des régions du sud du pays. depuis Tamanraset, le président du Front El-Moustakbel, Abdelaziz Belaid a d’emblée misé sur l’intérêt de la population du sud : « le peuple est le premier décideur dans le choix de ses représentants, conformément à la Constitution ». Une assurance qu’il conforta par la nécessité d’une répartition « juste » des ressources nationales entre le Nord et le Sud du pays. Il a aussi assuré l’assistance au meeting qu’il a tenu dans cette ville de l’extrême sud du pays de l’engagement de son parti à œuvrer pour une réflexion sur la création d’un fonds et d’un programme spécial pour la région ceci, en plus de privilégier les cadres de la région en leur offrant plus d’opportunités d’évolution. La moralisation de la vie politique était également un axe sur lequel le président d’El Moustakbel a bâti son intervention.

Dans la même ville, le président du MPA  a plaidé la décentralisation dans la gestion des collectivités locales et notamment dans les régions du sud en vue é t-il dit « d’assurer une gestion efficace des différentes affaires liées au quotidien des citoyens. Pour Amara Benyounes, « il appartient au citoyen au Sud du pays d’être conscient de la difficile situation économique que vit le pays et d’être tenu au courant de manière approfondie du contenu du plan d’action du gouvernement pour surmonter cette situation engendrée par la chute des prix des hydrocarbures ». Il appela par ailleurs à plus de prérogatives pour l’élu local estimant qu’il « est important de récupérer les attributions de l’élu et de mettre un terme à l’ingérence de l’administration, et lui permettre de mener à bien sa mission et de contribuer à la satisfaction des attentes des électeurs ». Le sud du pays a fait partie grandement du discours de Benyounes qui a plaidé pour le traitement du problème du foncier industriel, notamment à Tamanrasset, pour renforcer les opportunités d’investissement et garantir un développement susceptible de répondre aux attentes de la population.

Du coté RND et à partir de Boumerdes  Seddik Chihab a versé dans le même discours en faisant du développement local une priorité de son parti. Dans son meeting de cette première journée de compagne, Chihab a insisté sur la révision du code communal et de wilaya, un instrument devant « donner plus de prérogatives aux Assemblées locales et libérer l'initiative d'entreprendre et de création de richesse ». Pour ce faire les APC « doivent continuer de bénéficier du soutien de l'Etat à travers notamment l'augmentation des enveloppes allouées aux Plans communaux de développement (PCD). Il soutiendra plus loin compte tenu des difficultés financières que connait le pays, la façon de gérer la ressource financière de l’Etat tout en soulignant la priorité accordée au développement du Grand Sud et des Hauts Plateaux à travers les Fonds de développement créés à cet effet.

Redaction/APS

Sur le même sujet
16nov. 2017

Campagne électorale : les dernières retouches

01nov. 2017

Les locales : la campagne à la petite semaine

06avril 2014

Belaïd Abdelaziz lors de son meeting à Laghouat «Du travail pour les jeunes en priorité»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.