dimanche 24 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Selon Tayeb Belaïz
Le corps électoral convoqué dans quelques jours Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 janv. 2014
20:17
0 commentaire Tayeb Belaiz, ministre de l’Intérieur et des collectivités locales

Le corps électoral sera convoqué durant la première quinzaine du mois de janvier. C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, lors d’une conférence de presse qui a sanctionné une sortie sur le terrain dans la capitale, en compagnie du Wali d’Alger. 

 

Toutefois, Tayeb Belaïz n’en précisera pas le jour de la convocation laissant l’exclusivité de la fixation de la date au président de la République. Cette convocation du corps électoral est liée, bien entendu aux prochaines élections présidentielles, elle interviendra à travers un décret présidentiel, comme le prévoit la loi fondamentale du pays qui dispose que pour les élections du président de la République le corps électoral est invité à se présenter aux urnes 3 mois avant la date du scrutin.

«Je pense que la scène politique et les partis réagiront le jour suivant la publication du décret, notamment par l'annonce des déclarations de candidature», a indiqué l’ex-Garde des Sceaux. L’annonce de Belaïz ne laissera certainement pas indifférente la classe politique, notamment celles des formations qui voudront présenter des candidats, mais aussi celles qui conditionnent leur participation par la révision du code électoral, particulièrement en ce qui concerne l’instauration d’une commission indépendante de supervision des élections qui aura pour mission de chapeauter l’ensemble de l’opération électorale, depuis l’assainissement du fichier électoral jusqu’à la proclamation des résultats qui lui échoira et dont la Conseil constitutionnel n’aura qu’à valider.

Si l’on s’en tient aux déclarations du ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, les élections présidentielles auraient lieu vers le 16 avril, ce d’autant que ce sera un jeudi selon le calendrier grégorien.

Nous aurons certainement, après la convocation de ce corps à entendre d’autres déclarations de candidatures en plus de celles déjà annoncées. Toutefois, il est possible que certaines formations politiques ou personnalités annoncent leur retrait et/ou leur boycott, si leurs revendications d’assurer un minium de garanties pour la probité du scrutin ne sont pas garanties. Nous y reviendrons.

F. Ababsa

Sur le même sujet
15janv. 2014

Présidentielle : le 19 janvier, dernier délai pour la convocation du corps électoral (juriste)

17janv. 2014

Élection présidentielle : retrait à partir de samedi des formulaires de souscription de signatures (ministère)

20janv. 2014

Présidentielle : 4 mars 2014, dernier délai de dépôt des dossiers de candidature

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.