mercredi 13 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La relance économique au cœur de la tripartite Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 juil. 2017
10:30
0 commentaire Tebboune présidera sa première tripartite à la rentrée

Le Premier ministre va entrer dimanche 30 juillet en conclave avec les partenaires sociaux du gouvernement.

 

Il ne s’agit pas d’une rencontre entre Abdelmadjid Tebboune, Ali Haddad et Abdelmadjid Sidi Saïd, mais bel et bien d’une réunion entre tous les signataires du Pacte national économique et social de croissance, paraphé en 2006 avant d’être amende en 2014 avec l’entrée en lice, pour la première depuis sa création du Forum des chefs d’entreprises, présidé alors par Réda Hamiani.

Ainsi, l'UGTA, la Confédération Générale des Entreprises Algériennes (CGEA), le Forum des Chefs d'Entreprises (FCE), l'Union Nationale des Entrepreneurs publics (UNEP), la Confédération Nationale du patronat Algérien (CNPA), la Confédération des Industriels et des Producteurs Algériens (CIPA), la Confédération Algérienne du Patronat (CAP), I'Union Nationale des Investisseurs (UNI), la Confédération Générale du Patronat-BTPH (CGP-BTPH) et l'Assemblée générale des entrepreneurs algériens (AGEA) seront présents la semaine prochaine. Ils aborderont avec leur partenaire qu’est le l’Exécutif la préparation de la première tripartite que présidera Abdelmadjid Tebboune. Il sera question d’en fixer la date, mais aussi d’arrêter les points qui seront inscrits à l’ordre du jour.

Selon des sources proches de l’UGTA et de certaines organisations patronales, la relance économique, le partenariat, l’investissement et les facilitations qui vont avec ainsi que le financement de la sécurité sociale, sont les dossiers importants à aborder.

« Il n’est pas question, nous dira un chef d’entreprise, de ressasser les constats, d’établir des diagnostics. Tout cela, nous le disons depuis 25 ans. Il s’agit de passer au concret avec des mesures à mettre en place immédiatement et exécutoires avec en prime leur suivi de près. »

La rencontre de dimanche, quand bien même, elle serait consacrée à la préparation de la traditionnelle tripartite, elle sera aussi l’occasion d’aplanir les malentendus, lever des quiproquos et apaiser les esprits. Ce d’autant que Abdelmadjid Tebboune n’a eu de cesse, dès sa présentation du plan d’action de faire montre de sa disponibilité, voire de sa détermination à travailler avec tous les acteurs que sont le patronat, les syndicats, partis politiques et société civile sans exclusion aucune. Le gouvernement s'attèlera "à l'ouverture de canaux du dialogue et de concertation avec toutes les composantes du tissu national, qu'elles soient politiques, syndicales, académiques ou associatives pour expliquer la démarche de l'exécutif, obtenir la confiance et l'adhésion de tous", avait-il affirmé.

F. Ababsa

Sur le même sujet
30juil. 2017

La tripartite le 23 septembre

11sept. 2013

Naït Abdelaziz à propos de la tripartite «Le débat portera sur la relance de l’appareil industriel»

11nov. 2014

Le Pacte économique de croissance déposé mercredi au BIT

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.