samedi 16 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Financement non-conventionnel : « ce n’est pas une option » Abonnez-vous au flux RSS des articles

25 sept. 2017
13:49
0 commentaire Le premier ministre au Conseil de la Nation ce matin

Le projet d’amendement de l’ordonnance sur la monnaie et le crédit sera présenté demain devant la commission des finances de l’APN. Ouyahia qui a l’a annoncé ce matin n’a laissé aucune chance à la spéculation sur comment ramener de l’argent frais et, dans l'urgence.  

 

Le recours au financement non conventionnel  tel que conçu et proposé par le premier ministre est « un impératif » et non « une option », ne laissant de ce fait aucune autre ouverture permettant d’éviter cela. Et pour cause : à ce train, il n’y aura pas uniquement les fonctionnaires qui ne percevront pas leurs salaires en novembre mais c’est toute l’économie qui s’arrêtera.  

« Si ce financement n'est pas appliqué en novembre, cela conduira à un arrêt total de l'économie », a-t-il déclaré ce matin devant le Conseil de la Nation ou il a plaidé son Plan d’Action. D’où l’urgence de faire voter ce projet de loi qui sera soumis à examen demain mardi par la commission des finances et du budget de l’APN. Le Premier ministre a tenu à rassurer en outre quant à la poursuite des différents projets de développement économique gelés faute de ressources en engageant la responsabilité de son gouvernement dans la poursuite du programme de développement ainsi que celle des Hautes autorités  du pays à poursuivre l'arsenal de réformes économiques mises en place sous la supervisions du président de la République. 

L.A

Sur le même sujet
09juin 2014

Débat sur le plan d’action du gouvernement Les sénateurs en faveur de l'exploitation du gaz de schiste

06sept. 2017

Le Président privilégie le financement non conventionnel

24mai 2014

L’Algérie a donné son feu vert pour son exploitation Gaz de schiste : un choix et des interrogations

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.