jeudi 23 mars 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

El Islah n’est pas concerné par l’initiative de Djaballah Abonnez-vous au flux RSS des articles

12 déc. 2016
17:48
0 commentaire M. Ghouini au milieu

M. Filali Ghouini, secrétaire général du mouvement El Islah, qui a animé hier un meeting politique à Bordj Bou Arreridj, a précisé que son mouvement n’a pas été contacté au même titre que les autres partis islamistes par les initiateurs de la participation avec une liste commune entre Ennahdha et le Front pour la justice et le développement . Ce qui l’a poussé à dire qu’il n’est pas concerné par conséquent par cette initiative. 

 

Même s’il a tenu à saluer l’action qui permet selon lui la création de grands pôles politiques, il a précisé qu’il est contre les fusions entre les partis. « Nous optons pour les convergences politiques qui peuvent toucher les partis de tous les courants et pas seulement islamistes », a affirmé M. Ghouini.

L’orateur qui a indiqué que son mouvement est parmi les premiers à avoir annoncé sa participation aux prochaines élections, n’a pas caché son ambition de réaliser un classement satisfaisant durant ce rendez vous grâce à une plus grande présence sur le terrain mais aussi aux différentes luttes auxquelles il a participé pour défendre les préoccupations des citoyens.

Le secrétaire général du mouvement El Islah a demandé des garanties politiques supplémentaires de la part du gouvernement pour assurer une plus grande participation des partis et même de la population au prochain scrutin. « Les prochaines assemblées seront plus crédibles si elles ont une assise populaire », a indiqué M. Ghouini .

Le secrétaire général du mouvement El Islah qui a estimé la loi de finances 2017 va rogner le pouvoir d’achat des citoyens déjà mal en point, a noté la baisse des engagements de l’Etat sur le plan social est à l’encontre  des préoccupations habituelles de ce dernier. Il a indiqué que le soutien des prix actuellement pratiqué na rien de social puisqu’il permet aux détenteurs de revenus élevés de bénéficier de la même aide que les démunis. Ce qui l’a poussé à proposer de cibler ces derniers dans le cadre de la bonne gouvernance.

M. Ghouini, qui est revenu sur l’incident qui a émaillé le forum sur l’investissement en Afrique a salué la décision du gouvernement de se retirer de la manifestation. « Même si nous sommes dans l’opposition, nous sommes contre les atteintes aux institutions. 

K. A

Sur le même sujet
22févr. 2014

Le mouvement El Islah annonce sa participation à la prochaine présidentielle

08mars 2014

Le SG du mouvement El Islah appelle ses militants à se mobiliser pour soutenir le candidat Ali Benflis

11avril 2014

Campagne électorale La transition, un thème de fracture

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.