dimanche 25 février 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Derbal : «une loi injuste vaut mieux que l’anarchie» Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 avril 2017
15:35
0 commentaire Abdelouahab Derbal, président de la HIISE

Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, (HIISE), Abdelouahab Derbal, a appelé à ne pas semer le doute dans son instance qui est le résultat d’un processus de réforme constitutionnelle.

 

Lors de son passage ce matin au forum du quotidien El Moudjahed, Derbel, qui insisté sur le caractère démocratique de son instance, a indiqué que «ceux qui doutent dans la transparence des prochaines élections, ont peur de la démocratie et non de la fraude ».  Selon lui, « C’est dans un climat de fraude qu’ils arrivent à justifier leur résultats».

S’exprimant sur les bonnes intentions de l’IISE à traquer les pratiques frauduleuses constatées dans de précédentes élections, Derbal, a expliqué que «le changement vient par le militantisme et non par le doute». A ce propos, il a tenu à expliquer que les pratiques démocratiques relèvent de la culture, d’où l’intérêt d’éduquer les gens sur des pratiques démocratiques», a-t-il ajouté. Exprimant sa détermination à en finir avec la fraude, le président de l’IISE a appelé à casser «le tabou de l’utilisation de l’administration pour truquer les résultats».

Revenant sur les pratiques frauduleuses dans les élections, Derbal a classé toute tentative de fraude comme une haute trahison. « L’atteinte à la transparence des élections est une haute trahison à la loi fondamentale de pays ».

Concernant le déroulement de la campagne électorale, le conférencier s’est étonnée de l’utilisation timide par les candidats des espaces et canaux qu’ils leurs ont été dédiés pour cela. « J’ai été surpris de découvrir que 50% de ces espaces ne sont pas utilisés par les candidats durant les premiers jours.» Toutefois, il s’est dit satisfait de la reprise lors de la seconde semaine de la campagne.

Evoquant le cas de certaines candidates qui n’ont pas affiché leur visage sur les affiches, Derbal a considéré que cela est dû à des problèmes de culture, précisant seuls les mannequins sont interdits dans les affiches.  

S’agissant de dépassements constatés dans la campagne, l’intervenant a souligné que « rien de grave n’a été constaté jusqu’à présent ». Les quelques requêtes que nous avons reçus sont dû à des problèmes que les membres de notre instance ont réglé localement. Rein n’empêche que le président de l’IISE est intervenu directement concernant certains candidats qui ont utilisé des espaces médias publics et privée pour des publicités de leurs programmes ce qui est interdit», a-t-il ajouté.

Pour ce qui est de la participation aux élections, Derbel a signalé que « le vote est un devoir » tout en niant avoir faire peur ou pression sur les gens pour voter ». Toutefois, il a rappelé que le pays est dans une zone pleine de danger, faisant référence à ce qui se passe dans nos frontières. Pour cela il a dit que « une loi injuste vaut mieux que l’anarchie». 

A la fin de son intervention, le président de l’IISE a souhaité que son instance ait plus de prérogatives et que la loi soit respectée convenablement de telle sorte que l’instance n’aura même pas besoin d’intervenir.  

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
06févr. 2017

Utilisation des moyens de l’Etat : Derbal menace

29mars 2017

Derbal appelle au respect de la loi

01mai 2017

Derbal : «des vides juridiques à combler»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.