mardi 23 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Démonstration de force de Mokri et Ould Abbès Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 avril 2017
10:38
0 commentaire Chacun y est allé de ses arguments pour convaincre

Abderrezak Mokri et Djamel Ould Abbès ont choisi la journée du 16 avril pour tenir leurs meetings à Constantine courtisant ainsi l’électorat de la ville des ponts en ce jour de savoir. Tous les deux ont fait  salles combles.  

 

Le patron du vieux parti, Djamel Ould Abbès a qualifié le FLN de « colonne vertébrale de l’Etat algérien, en jouant sur la fibre de la révolution et la participation du FLN historique dans l’indépendance sans oublier son rôle dans l’unification des rangs du peuple depuis 1999.  Dans son discours prononcé au meeting tenu au palais de la culture Mohamed Laid Al Khalifa, Ould Abbès s’est adressé aux indécis et à ceux qui doutent de la force du FLN en disant : Le FLN, c’est l’Etat algérien. Tout en présentant les candidats de sa formation pour les législatives du 4 mai et à leur tête le Dr. Omar Mehsas , le SG du FLN a insisté pour dire qu’«il est nécessaire de poursuivre le processus de développement national et de préserver la stabilité du pays. Ceci ne peut être concrétisé qu’avec une forte participation des électeurs au scrutin du 4 mai». Il a ainsi appelé ses adhérents et sympathisants à se rendre massivement aux bureaux de vote et à se prononcer en faveur de sa liste qui garantit la stabilité et la sécurité.

De son coté, Abderrezak Mokri a choisi de commencer sa journée par un travail de proximité au niveau du centre ville de la ville des ponts où il a rencontré les citoyens avant de réunir ses troupes  à la maison de la culture Malek Haddad qui a affiché salle comble. Le leader islamiste a abordé différents aspects de son programme électoral en le qualifiant d’alternatif. Selon lui, le 4 mai est un rendez-vous pour choisir des programmes et non des partis politiques. Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a appelé à des élections législatives «honnêtes » et «transparentes» pour sortir de la crise et opérer le changement. Pour cela, il faudrait aller voter massivement selon lui. Le MSP «est en mesure de mener les Algériens dans la revendication pacifique de leurs droits par le changement et la réforme», a-t-il insisté. 

M.E.H

Sur le même sujet
05mai 2017

Réactions: Mokri et Hanoun amers

03mai 2017

Poursuite de la campagne électorale sur le net

15avril 2017

Législatives : L’économie domine

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.