dimanche 25 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ce que Tebboune va changer Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 juin 2017
20:12
0 commentaire Abdelmadjid Tebboune Premier Ministre

Découpé en 5 chapitres, le programme du gouvernement s’ouvre sur les libertés et démocratie pour ensuite attaquer dès le second chapitre la bonne gouvernance. L’amélioration du cadre de vie des citoyens occupe une bonne partie du texte avant de décliner les réformes qui vont concerner la dépense publique et la fiscalité.  

 

  • de nouvelles lois seront élaborées, elles ont trait aux conditions de saisine du Conseil Constitutionnel, à la protection des données à caractère personnel , au droit à l'obtention des informations, aux réunions et manifestations publiques, aux associations, aux partis politiques et à l'expropriation pour cause d'utilité publique.  
  • Au chapitre des pratiques démocratiques, le gouvernement promet la révision du code communal et du code de la wilaya, pour promouvoir « la démocratie participative au niveau local ». La loi organique relative aux compétences, à l'organisation et au fonctionnement du Conseil d'Etat fera aussi objet d'une révision.
  • Création d'une chaîne de télévision Parlementaire à court terme et avec le concours du Parlement.
  • Parachèvement et mise en œuvre de la stratégie nationale des activités religieuses et lutter contre toutes les formes d'extrémisme.
  • Révision du code pénal, du code de procédure pénale, de la loi relative à la prévention et à la répression de l'usage et du trafic illicites de stupéfiants et du code de l'organisation pénitentiaire et de la réinsertion sociale des détenus.
  • Révision du code civil (volet transactions financières), le code de commerce (volet contrats, et répression de l'infraction à la réglementation des changes et des mouvements des capitaux) et du code de procédure civile et administrative.
  • Elaboration d'une stratégie nationale de sécurité des systèmes d'information, la poursuite de la mise en œuvre de la certification électronique, la mise en conformité des systèmes de paiement électronique, aux normes en matière de sécurité.
  • Création d’un instrument de gouvernance pour la modernisation de l'administration, dont les missions seront de fédérer, valoriser, mutualiser et rationnaliser l'utilisation des ressources.
  • Mise en service du projet « E- commune », ce projet s'appuiera sur l'interconnexion de la commune à tous ses services et partenaires à travers des systèmes d'information intégrés.
  • Une nouvelle loi sera élaborée elle concernera la relation de l'administration avec les usagers.
  • Un projet de loi relatif à la promotion de la démocratie participative au niveau local.
  • La création de nouvelles Wilayas Déléguées dans les régions des hauts plateaux en 2017 et au niveau du nord du pays en 2018-2019.
  • Le renforcement les wilayas déléguées du sud en vue de les ériger en wilayas à brève échéance.  
  • La capitale sera dotée d'un statut particulier.
  • La réalisation de logements publics en faveur des populations démunies, en milieux urbain et rural avec la participation financière des bénéficiaires selon leur revenu.  
  • Développer de nouveaux mécanismes de financement diversifiés pour l’accès au logement .
  • La dynamisation de l'activité immobilière via des partenariats public-privé et la mise en place d'un régime incitatif pour les investissements  dans la réalisation du logement destiné à la location.
  • La promotion de la solvabilité des demandeurs de logement à travers des mécanismes liés à l'épargne, à l'accès au crédit et aux politiques de soutien personnalisé de l'Etat.
  • La poursuite des actions d'amélioration des villes par la restructuration et l’intégration de la notion de ville intelligente.
  • Le Gouvernement s'attèlera à la poursuite de la réalisation des grandes infrastructures routières, ferroviaires, portuaires et aéroportuaire, selon les moyens financiers mobilisés à cet effet.  
  • Mise en œuvre (actions prioritaires) du guichet unique et le développement des zones logistiques et le renforcement du pavillon national Passagers et Fret et le lancement du cabotage national à partir du port de DjenDjen  
  • Lancement à court terme de trois programmes nationaux de recherche (la sécurité alimentaire, la santé du citoyen et la sécurité énergétique) ainsi que la mise en exécution de 750 projets de recherche pour la période 2017-2022, à raison de 150 projets par année.  
  • Création d'entreprises (startups) par les chercheurs eux-mêmes, et par les étudiants diplômés.
  • Création de la branche retraite complémentaire au sein de la CNR.
  • Objectifs arrêté pour l'année en cours : placement de 400.000 demandeurs d'emploi par l'ANEM, l'insertion de 44.200 jeunes primo demandeurs dans le cadre du Dispositif d'Aide à l'Insertion Professionnelle (DAIP) et le recrutement de 30.000 jeunes en du Contrat de Travail Aidé (CTA).
  • Le Gouvernement œuvrera à faire passer à l'horizon 2019, la couverture du marché national de médicaments par la production nationale à 70%.

Rédaction Nationale

Sur le même sujet
21juin 2017

Tebboune va faire réviser 22 lois

02juin 2014

Plan d’action du gouvernement Le texte intégral de la présentation d’Abdelmalek Sellal

28déc. 2016

Conseil des ministres : le communiqué intégral

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.