mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Mouvement de protestation contre l’exploration du gaz de schiste
Bouteflika invite la population d’In Salah à la sagesse Abonnez-vous au flux RSS des articles

19 mars 2015
15:58
2 commentaires Abdelaziz Bouteflika, président de la République

Dans un message lu en son nom, à l'occasion de la journée de la Victoire, célébrée le 19 mars de chaque année, le président de la République a invité les manifestants anti gaz de schiste de la région d’In Salah « à privilégier la sagesse et à faire prévaloir la raison", assurant que « la préservation de la santé des citoyens et de leur environnement est la ligne rouge que ni l’Etat ni nulle autre partie ne peut franchir ».

 

La persistance de la protestation citoyenne contre le gaz de schiste au sud du pays, et particulièrement dans la ville d'In Salah, en dépit des assurances des pouvoirs publics, a fait réagir pour la deuxième fois le chef de l’Etat. Se voulant rassurant, le président de la République a indiqué que les opérations d'exploration des potentialités de l'Algérie en gaz de schiste ont été menées dans le respect des intérêts des citoyens, de l'écologie et de l'intégrité géologique des régions concernées.

« C'est en gardant, en permanence, à l'esprit que nul n'a le droit et ne peut se permettre d'agir d'aucune manière pouvant attenter aux intérêts des citoyens, à l'écologie et à l'intégrité géologique de quelque zone territoriale que ce soit, que nous avons entrepris, sur la base de certitudes irréfragables, éprouvées et vérifiées, d'engager les travaux d’exploration et d'évaluation, uniquement, des potentialités du pays en gaz de schiste », a déclaré le Président qui estime que la planification du développement économique de l’Algérie nécessite une connaissance suffisante des potentialités de son sous-sol en gaz et en pétrole et gaz de schiste.

S’adressant particulièrement à la population d’In Salah, le Chef de l’Etat a soutenu qu’ « In Salah est la prunelle de nos yeux. Elle n’a été avare envers l’Algérie ni de ses ressources ni de l’apport des meilleurs de ses enfants. Elle l’a gratifiée de deux richesses, celle du gaz et celle des hommes ». Cela, ajoute le président de la République, vaut à cette région « une pleine reconnaissance et une entière gratitude ». Elle requiert à cet effet des mesures devant améliorer les conditions de vie de sa population et « introduire un changement qualitatif qui la hissera à un niveau de développement similaire à celui prévalant au nord du pays ».

Pas « de discrimination entre Algériens » à Ghardaïa

« Mon attachement à l’unité de la Nation algérienne n’a d’équivalent que mon attachement à l’intégrité territoriale de notre pays. Et je n’éprouve aucune aversion qui puisse surpasser celle que j’ai pour la division des enfants de l’Algérie et pour le fanatisme racial, religieux ou régional, d’où qu’il vienne » a déclaré le chef de l’Etat, à l'adresse des habitants de Ghardaïa, une région qui connait de violents affrontements communautaires depuis le mois de décembre de l’année 2013.

Le chef de l'Etat, qui rejette toute « discrimination entre un Algérien et un autre, entre un Malékite et son frère Ibadhite », a appelé la population locale à faire front contre la division et la discorde et contre toutes formes de régression, afin que l'Algérie puisse « poursuivre, dans la concorde et l’entente, le processus de construction (...) engagé, et qui s’est concrétisé à travers des programmes et des mesures dédiées au développement du Sud ».

H.M/APS

Sur le même sujet
19mars 2015

Message du président Abdelaziz Bouteflika (TEXTE INTEGRAL)

08févr. 2015

Le PDG de Sonatrach dans une conférence de presse «Aucun puits ne sera fermé à In Salah»

01oct. 2012

Energie Gaz de schiste entre besoins et risques

Commentaires

27 Mar 2015
SLIMAN 16h22

La sagesse, c’est d’abord la capacité de voir si, oui ou non, l’exploration du gaz de schiste est possible sans porter le moindre préjudice à la santé des Algériens et à l’environnement, et cette responsabilité N’INCOMBE PAS à nos frères du sud mais A VOUS, Monsieur le Président ! …… Hélas, ce problème vous dépasse et de plus, seuls ceux relatifs à la conquête et de maintien au pouvoir vous préoccupent. C’est pourquoi vous ne pourrez jamais comprendre que MEME L’EXPLORATION du gaz de schiste et très dangereuse car nécessitant, ELLE AUSSI des travaux de fracturation.

23 Mar 2015
jair57 11h46

Laissez nous creuser sinon......

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.