lundi 22 janvier 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Algérie-UE : « résultats probants » Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 déc. 2017
18:27
0 commentaire Federica Mogherini chef de la diplomatie européenne lors de sa visite à Alger cette année

Satisfaits des résultats obtenus, l’Algérie et l’union Européenne, réunis dans une session bilan ont décidé de donner suite à travers une nouvelle phase de coopération au programme P3A

 

Sortis du séminaire consacré au bilan de mi-parcours de la 3ème phase et au lancement de la 4ème étape de ce programme, les premiers responsables représentants des deux parties en l’occurrence le ministre du Commerce Mohamed Benmerradi et  le Chef de la délégation de l'UE en Algérie, John O'Rourke, ont donné le coup d’envoi de la 4ème phase du P3A au su u bilan « probant » enregistré dans la coopération entre l’Algérie et l’Union Européenne a profité notamment à l’administration algérienne via l’accompagnement et l’assistance technique.  La poursuite de ce programme concernera d’autres secteurs d’activité. Quant à l’évaluation de l’accord lui-même la satisfaction a aussi été mise bien que la balance penche vers l’Europe en matière d’échanges commerciaux Les deux parties passant en revue ce qu’il convient d’appeler les points forts et points faibles ont convenu sur le fait que l’UE devienne le premier partenaire économique de l’Algérie notamment en matière d'investissements.

L’UE interviendra, au regard de la faiblesse du commerce national, par l’appui « pour la mise en place des fondamentaux » d'une économie diversifiée. Ce que soutiendra, dans une intervention le Chef de la délégation européenne qui a exprimé la volonté de l’Union à travailler avec l’Algérie pour la diversification de son économie. Un soutien qu’il considéra sous l’angle de l’évolution de la situation socio-économique de l’Algérie qui doit passer par des initiatives et des propositions concrètes visant à promouvoir la création d’emplois, à moderniser le marché du travail et à renforcer les capacités techniques et organisationnelles du pays.

Dotée d’un budget de 20 millions d’euros, cette phase qui sera étendue jusqu’en 2021, consiste en un ensemble de programmes techniques dont bénéficiera la Télédiffusion d’Algérie (TDA) pour accompagner l’ouverture du paysage audiovisuel, l'appui à la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour ce qui est mise à niveau de son système management ainsi que la modernisation des prestations de l’Agence nationale de l’emploi (ANEM).

Le P3A bénéficie de phases de financement successives dont la première a débuté en décembre 2007 et s’est achevée en 2012 pour un budget de 10 millions d’euros, la deuxième phase a commencé en 2012 et s’est achevée en 2016.

L’année dernière 94 % des exportations de l’Algérie vers l’UE consistaient en carburants et produits miniers et 0,6 % en produits agricoles. Ces exportations représentent 16,5 milliards d’euros. Coté Europe, les exportations vers l'Algérie se composaient essentiellement d'équipements industriels pour une valeur de 4.5 milliards d'euros, d’équipements de transport pour 2,4 milliards d'euros, et les produits agricoles pour 2,9 milliards d'euros. Par ailleurs, les investissements européens représentent 14 milliards d’euros, soit 40 % des investissements directs étrangers en Algérie

A.Merabetti

Sur le même sujet
23oct. 2012

Algérie-UE : un nouveau programme d’assistance technique dans le secteur de la pêche prévu fin 2013

22mai 2013

Réorganisation du marché: un projet d'appui aux mesures du gouvernement en préparation avec l'UE

19août 2014

Marek Skolil, Ambassadeur, chef de délégation européenne en Algérie «L’UE est favorable à l’adhésion de l’Algérie à l’OMC»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.