mardi 25 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Pêche et ressources halieutiques
Bientôt un cluster maritime à Boumerdès Abonnez-vous au flux RSS des articles

25 oct. 2015
11:43
0 commentaire Une initiative en faveur de la croissance bleue

Initié par le ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, un cluster maritime intégré sera implanté à Zemmouri dans la wilaya de Boumerdès, autour des activités  liées à la pêche et à l’aquaculture. Ce projet pilote a pour objectif de fédérer les acteurs en relation avec ces activités afin d'implémenter  les principes de la croissance et de l’économie bleues.

 

Pour promouvoir cette approche, le ministère organise aujourd’hui et demain lundi à Boumerdès un atelier national en collaboration avec l’Union européenne. « Le projet du cluster à Zemmouri a pour objectif essentiel la  fédération des  entreprises et ¬des instituts de formation et de recherche pour faciliter l'émergence des collaboratifs sur toutes les innovations qui visent le développement durable de l’économie  maritime et littorale et la valorisation des produits de la pêche et de l'aquaculture dans le cadre de l'économie bleue », indique Kamel Neghli, responsable au ministère.

Il a rappelé que le secteur, avec l’appui du PNUD et de la FAO,  avait intégré dans son plan « Aquapêche 2020 », les principes de la croissance et de l’économie bleue, en retenant une approche concertée pour le développement des activités économiques intégrées.          

Pour réaliser ce cluster maritime, le premier du genre en Algérie, les initiateur du projet ont retenu une démarche basée sur le principe de la synergie, l'optimisation des moyens et la mutualisation des actions, et ce, dans l'intérêt général de tous les acteurs.

Concrètement, le cluster va développer la culture d'une pêche responsable qui s'inscrit dans une perspective de  durabilité et d'amélioration continue de la qualité des débarquements, l’optimisation des chaines de distribution et la salubrité des milieux. Il s’agit aussi de créer et de promouvoir de nouveaux produits à plus grande valeur ajoutée comme la transformation.

Le cluster encouragera aussi l'innovation, la valorisation des produits et des espaces du littoral, le lancement des startups et la production de brevets d’invention. Le projet a été également conçu de façon à contribuer à l'optimisation des ressources (matière première, énergie, eau) et se positionner en plateforme nationale et internationale de traitement et de réexportation des produits de la région, des autres régions en Algérie et de l'étranger, selon M. Neghli

Réalisation d’une zone d'activités extra portuaire

La Wilaya de Boumerdès, avec sa bande littorale de 90 km, est caractérisée par des récifs, des plages, oueds, barrages et autres configurations bathymétriques maritimes ainsi qu'un apport hydrique important qui lui permet de prétendre à des perspectives de développement très prometteuses  en économie de la pêche et de l'aquaculture. Cette région compte deux ports de pêche opérationnels (Zemmouri et Dellys) et un autre en voie d'achèvement (Cap Djinet), un abri de pêche et neuf plages d'échouage. Ces ports et abris de pêche drainent une production annuelle de 16000 tonnes de poissons dont plus de 90% en petits pélagiques.

La construction de la méga centrale de production d'électricité, d'une capacité de 1 200 MW, à Ras Djinet, à l'est de Boumerdès, à partir de centrale à cycle combiné avec des économies en matière de consommation de combustible (gaz naturel) et la future station maritime « s'inscrivent en droite ligne dans les principes de la croissance bleue, puisque ces projets vont contribuer à la réduction des gaz à effet de serre et renforceront les systèmes de production et les modes de vie à plus faible intensité énergétique », soutient M. Neghli.

Autre atout majeur de la ville de Zemmouri qui abritera ce cluster, la réalisation d'une zone d'activités, extra portuaire, des métiers de la pêche et de l'aquaculture de plus de 20 hectares. Ce projet devrait booster le développement intégré, local et même régional autour des filières de la pêche et des industries d'amont et de valorisation des produits de la mer.

Cette zone va regrouper diverses activités, notamment la construction et réparation navale, la fabrication de matériel de pêche, des instruments nautiques et équipements de pêche, une fabrique d'aliments pour l'élevage aquacole, un créneau de fabrication des flotteurs de différents calibrages et d'emballage en plastique, des industries de valorisation de poissons (conserveries, ateliers de salaison, séchage et fumage), une unité de fabrication de câbles qui devrait répondre à plusieurs secteurs économiques. 

Fatma Dali

Sur le même sujet
07févr. 2015

Sid Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques «La pêche artisanale occupe 50% de la flottille nationale»

26avril 2012

Kouider Derouiche, directeur de la pêche de la Wilaya de Tlemcen 3,7 milliards de dinars d’investissement

17avril 2013

Ferroukhi l’a annoncé à partir d’Oran Réalisation de 14 plans d’aménagement et de gestion des pêcheries

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.