samedi 18 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

15 nouvelles fermes aquacoles à Tizi-Ouzou Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 nov. 2016
16:20
0 commentaire Une centaine d’opérateurs privés intéressés par ce créneau

Avec une production qui n’est que de 15 000 quintaux/an en moyenne, le secteur de la pêche dans la wilaya de Tizi-Ouzou demeure à la traîne. Pourtant, le secteur a bénéficié de moyens financiers relativement importants depuis la mise en œuvre du premier programme quinquennal de relance économique et la région renferme d’importantes potentialités en la matière.

 

Désormais, pour donner un nouvel élan au secteur, les autorités locales misent sur l’aquaculture et l’élevage de plusieurs espèces de poissons. Dans ce sillage, selon la direction de la pêche et des ressources halieutiques de wilaya, d’ici 2020, pas moins de 15 fermes aquacoles sont au programme de développement local.

« Nous avons attribué des concessions pour six projets de fermes aquacoles au niveau du périmètre maritime de Tigzirt. Deux zones d’activité aquacole prioritaires (ZAAP) ont été créées par arrêté du wali délivré en mars 2015. Elles sont respectivement de 15 et 2 hectares et destinées à la pisciculture marine et à l’élevage de coquillages et mollusques», fait-on savoir au niveau de l’administration sectorielle, avant d’ajouter que une ferme mise en service au début de l’année en cours dans la région de Tigzirt de Mizrana bénéficiera dans les mois à venir d’un plan d’extension.

Par ailleurs, dans le cadre du programme de développement du secteur à l’horizon 2020, le Système d’accompagnement à l’investissement productif dans les filières de la pêche et de l’aquaculture (Saipa) prévoit de doter la wilaya de Tizi-Ouzou d’autres projets : unité de fabrication d’aliments de poisson, centre de pêche, 2 unités de fabrique de glace, une station d’avitaillement en gasoil, une halle à marrée ainsi qu’un système de récupération des huiles à moteur.

En outre, la direction de la pêche prévoit le lancement des autres projets de fermes aquacoles au courant de l’année 2017. « Nous venons d’accorder deux autorisations préalables pour la réalisation d’une ferme aquacole spécialisée dans la pisciculture et la conchyliculture, ce qui portera à 8 le nombre de fermes aquacoles prévues», a-t-il encore été précisé.

Selon la même source, une centaine d’opérateurs privés ont manifesté leur intérêt pour investir dans ce créneau d’activité. En revanche, l’aboutissement des investissements de cette nature n’est pas moins contraignant étant donné ces projets sont particulièrement onéreux. Ils sont estimés entre 300 millions et un milliard de dinars, une raison pour laquelle de nombreux porteurs de projets finissent par renoncer à leurs initiatives, alors qu’avec la conjoncture économique actuelle et les restrictions budgétaires décidées par le gouvernement, les banques sont réticentes pour l’octroi de financements.

Mourad Allal

Sur le même sujet
17mars 2015

600 projets du secteur de la pêche seront lancés d’ici 2019

20juin 2012

Région Les jeunes appelés à investir dans l’aquaculture à El Tarf

08févr. 2016

Une enveloppe de 15 millions d’euros pour le programme DIVECO 2

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.