mardi 22 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Recul de croissance de l’Algérie en 2017 Abonnez-vous au flux RSS des articles

17 avril 2017
21:05
0 commentaire Banque mondiale

La croissance de l’économie algérienne va connaitre un ralentissement en 2017 en raison d’une réduction des dépenses publiques, a indiqué  lundi la Banque mondiale (BM).

 

Cependant, "le processus harmonieux de rééquilibrage des finances publiques mis en œuvre par le gouvernement’’ commence à apporter ses fruits en Algérie selon la note de suivi de la Banque Mondiale de la situation économique de la région du  Moyen-Orient et Afrique du Nord, publié à Washington. Ce rapport fait état d’une croissance de l’économie algérienne qui s’est poursuivie en 2016 à un rythme soutenu malgré la chute des prix de pétrole.  Le déficit budgétaire tombera à un niveau inférieur à 5 % en 2017 pour atteindre 1 % en 2019, selon les projections de la BM qui a anticipé un  ralentissement de l’économie en 2017 sous l’effet de rééquilibrage des  finances publiques pour la région Mena.

Selon son rapport, la croissance de la région devrait reculer jusqu’à 2,6 % en 2017 contre 3,5% en 2016 et celle des pays importateurs de pétrole devrait atteindre 3,5 % en 2017, contre 2,9 % en 2016. Presque tous les pays de ce sous-groupe devraient obtenir de meilleurs résultats que l’année précédente et en 2017, la situation devrait légèrement s’améliorer. Les prévisions donnent un taux de croissance de plus de 3%. Les pays exportateurs de pétrole et notamment l’Algérie, affichent ‘’des signes positifs de reprise après le déclin continu des prix pétroliers, et ce grâce à l’adoption de réformes macroéconomiques vigoureuses".

Il est à rappeler qu’en 2016 l’Algérie a affiché une croissance soutenue à 3,8%, soit un taux  pratiquement similaire à celui de 2015  qui est de 3,9%. La BM, qui a appelé dans son rapport les pays de la région Mena à  "maintenir la dynamique politique en faveur des réformes" économiques,  relève que la réforme du système des subventions en Algérie, "inéquitable  et généreux exige l’amélioration des filets de protection sociale,  notamment la mise en place d’un système de transferts monétaires bien ciblé  et la poursuite d’une campagne médiatique de grande envergure". 

M.E.H/APS

Sur le même sujet
05juin 2017

Algérie: La BM abaisse ses prévisions de croissance

11janv. 2017

La croissance économique algérienne en baisse

14janv. 2015

L’institution prévoit 3,3% au lieu de 3,5% pour 2015 La BM abaisse ses prévisions de croissance pour l’Algérie

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.