dimanche 19 août 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Port de Cherchell : 200 mille emplois en vue Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 déc. 2017
19:05
0 commentaire Le coût du projet est estimé 3,3 milliards de dollars

Le lancement du chantier est prévu « au plus tard » dans trois mois. Les entreprises intervenant dans la réalisation du port d’El Hamdania-Cherchell y sont déjà installées. 

 

Dans l’attente de l’acquisition des équipements le projet du port commercial du Centre d’El Hamdania, devra générer près de 200.000 emplois directs.

Un rapport a été présenté aujourd’hui par la direction des Travaux publics de la wilaya, souligne l’importance économique de cette infrastructure étendue sur 2000 hectares et devant constituer une base industrielle névralgique de par toutes les activités annexes. Ce futur port commercial devrait est à lui seul un tissu industriel et commercial de haute importance de par notamment sa dimension stratégique du fait qu’il servira de lien entre la Méditerranée et le restant du continent africain. Il permet l’accostage des navires de grands tonnages au su de sa capacité de 240.000 tonnes soit, bien loin des capacités des ports existants dotés d’à peine de capacités ne dépassant pas les 30.000 tonnes, en sus de sa dotation de 23 terminaux d’une capacité de traitement de près de 6,5 millions de containers par an, avec 25,7 millions de tonnes par an de marchandises ce qui va de paire avec sa vocation commerciale de dimension internationale.

Ce projet entre dans tout un programme d’aménagement de la région ou sera réalisé une pénétrante et une ligne ferroviaire qui relieront le futur port de Hamdania aux réseaux nationaux des autoroutes et du chemin de fer. Des infrastructures de base qui compléteront l’activité première du port et donneront plus de dynamisme aux activités connexes dans cette région. Le wali de Tipasa a annoncé lors de la présentation de ce projet sur place que l’étude relative à la pénétrante devant relier le futur port à l’autoroute Est-Ouest au niveau d’Oued Djer à El Affroune (Blida), sur 42 km, avant d’être raccordée à la route transsaharienne (Nord -Sud) est lancée et ce, dans l’objectif de constituer à l’avenir un portail pour l’Afrique. Ceci, en plus d’un autre également au programme, il s’agit de la réalisation d’une voie ferrée pour relier le port de Hamdania au réseau ferroviaire national à partir d’El Affroune, en passant par Hameur El Ain (Tipasa).

D’un coût de estimé à 3,3 milliards de dollars, cette infrastructure portuaire sera financée dans le cadre d'un prêt chinois à long terme. Le projet sera construit par une société de droit algérien composée du Groupe public des services portuaires et de deux (2) compagnies chinoises : CSCEC (China state construction corporation) et CHEC (China harbour engineering company).

 

 

               

RN

Sur le même sujet
19déc. 2016

Port de Cherchell, les travaux débuteront prochainement

07janv. 2018

Validation de l’avant-projet détaillé pour la réalisation du Port du Centre

14mars 2016

OGB : Le Port d’El Hamdania sera très attractif

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.