mardi 20 novembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Oran : 50% des projets de développement en souffrance Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 janv. 2018
08:32
0 commentaire Quartier mythique de Sidi El Houari

C’est une véritable situation de laisser aller qui a prévalu durant toute l’année dernière. L’administration a encore brillé par une bureaucratie assassine du développement local.

     

 

Il est fait état, dans un rapport de la direction de la programmation et du suivi budgétaire de retards importants dans le lancement des projets inscrits au, tire du développement local dans la wilaya d’Oran. Sur les 762 opérations dûment inscrites pour l’année 2017 il est comptabilisé exactement la moitié de ce volume de projets qui n’a pas vu le jour soit, 393 projets retardés. Les raisons avancées sont essentiellement dues aux lenteurs administratives et surtout procédurales notamment la notification des accords de la commission des marchés ou encore, le blocage de certains projets dont les promoteurs n’expliquent pas les raisons.                                               

Le contrôleur financier de la wilaya aurait, selon notre source, demandé la concrétisation d’au moins 70% des opérations actuellement en souffrance pour pouvoir lancer les opérations inscrites dans le plan de développement local pour 2018.  L’enveloppe budgétaire allouée aux opérations inscrites pour l’année 2017, n’a été consommée qu’à hauteur de 37% seulement à la fin du mois de novembre dernier. Certains secteurs enregistrent un retard important dans la réalisation des opérations inscrites, à l’instar de la santé, l’éducation et la pêche qui n’a consommé que 8% du budget  qui lui a été alloué.  

Afin de mieux cerner ce problème et surtout situer les responsabilités, la wilaya d’Oran organise une réunion qui sera tenue la mi-février avec l’ensemble des secteurs, et à laquelle prendront part toutes les directions de wilaya, les chefs de daïras et les Président d’APC pour analyser et comprendre les raisons de ses retards. 

Saou Boudjemaa

Sur le même sujet
18avril 2012

Avec un taux de consommation des budgets de 2,45% La wilaya de Tizi Ouzou face au syndrome des retards

02avril 2016

L’investissement divise l’APW et l’administration à Tizi-Ouzou

23janv. 2018

Oran : plus de 15 mille logements seront livrés

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.